Dossier Hassan Ruvakuki : Le pouvoir CNDD-FDD oublie vite




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 26 juin 2012  à 11 : 08 : 58
a

« Feu Laurent Ndayihurume, ancien journaliste à la BBC, avait été voir les rebelles, membres du CNDD-FDD. L’ancien directeur de la Radio Publique Africaine RPA, Alexis Sinduhije avait de sa part rencontré ces personnes lorsqu’elles étaient au maquis. Tous ces journalistes avaient pour objectif de s’imprégner des projets de société de ces gens qui avaient pris les armes, » ce sont les propos d’Antoine Kaburahe , directeur du groupe de presse Iwacu s’exprimant sur la peine à perpétuité qui a été prononcée contre le journaliste Hassan Ruvakuki le 20 juin dernier.

Pour lui, le pouvoir en place devrait se rappeler que les médias ont fait des reportages sur la rébellion du CNDD-FDD pour l’intérêt du public. Selon lui, Hassan RUVAKUKI n’a commis aucune erreur dans sa profession.

Il a indiqué que la justice qui l’accusait d’être de mèche avec les rebelles n’a pas donné des arguments tangibles de nature à culpabiliser le journaliste.
Il se dit attristé par la peine qui a été prononcé contre ce jeune journaliste. Même son deuxième enfant est né au moment où il était locataire de la prison, a-t-il indiqué.

L’ancien parlementaire de l’EAC, François Bizimana a dit que cet événement vient saboter la fête de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance du Burundi. Selon lui, toutes les stations nationales et internationales ont les yeux braqués sur cette peine infligée à Hassan Ruvakuki. De la part de François Bizimana, un tel procès discrédite à la fois le peuple Burundais et surtout le gouvernement de Bujumbura.

Ce procès montre à suffisance que l’exécutif a une main mise sur la justice Burundaise estime cet ancien parlementaire, membre de l’EAC. Il converge avec le bâtonnier burundais, Gabriel RUFYIKIRI, sur la nécessité de garder à cœur les noms des personnes qui ont rendu ce jugement qualifié de la honte.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

875 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 9 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 8 %)

Comparution en audience publique des présumés putschistes,(popularité : 7 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 6 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 6 %)

Fidèle Nsengumukiza arrêté à la RPA ,(popularité : 6 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 6 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 6 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 6 %)

Les 28 putschistes comparaissent en audience publique,(popularité : 6 %)