Site de déplacés de Maramvya inondé : Et pourtant il l’avait dit




Par: , mercredi 27 juin 2012  à 07 : 38 : 48
a

Comme si le chef de police de protection civile l’avait prédit, la pluie qui s’est abattue sur Bujumbura la nuit de lundi 26 Juin 2012 a prouvé que le site de Maramvya dans la commune urbaine de Buterere se trouve dans une zone à risque d’inondation.

Il n’y a pas une semaine, le Commissaire de police principale, Herménegilde NIMENYA, avait demandé à l’administration de prendre en main la question de ces déplacés et surtout d’envisager l’évacuation de ce terrain qui risque d’être inondé au retour des pluies.

La nuit de lundi à Mardi les déplacements n’ont pas manqué dans ce site de trois cents ménages de déplacés de guerre. Les tentes érigées pour leur servir de maisons suintaient de partout, certaines familles ont dû déménager dans les tentes des voisins pour trouver un abri plus ou moins sûr.

Le matin de Mardi, presque toutes leurs affaires étaient dehors pour les faire sécher.

On avait creusé des rigoles au tour des tentes pour évacuation des eaux, mais elles n’ont pas pu contenir la quantité importante des eaux et ont fini par se déverser à l’intérieur des tentes.

Marc NGENDAKUMANA, le chef de ce site, demande qu’ils soient dans de plus brefs délais installés dans leur nouvelles parcelles car leurs vies surtout celles des enfants sont en danger.

Au tour des tentes, il ‘y a une mare qui menace d’emporter ces tentes qui se trouvent déjà dans un état de délabrement si il adviennent que la pluie tombe à nouveau.

La police de protection civile souhaite qu’au plus tard le mois de septembre tous ces déplacés soient installés dans leurs parcelles à Maramvya dans la commune de Mutimbuzi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

530 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 41 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 31 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 27 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 13 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 10 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 8 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 6 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 6 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 6 %)