Le CNDD-FDD invite les médias au professionnalisme




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 28 juin 2012  à 08 : 45 : 31
a

Les réalisations aujourd’hui qui ont eu lieu dans le pays pendant les 50 dernières années font la joie du parti au pouvoir toutes certes, mais nous sommes particulièrement contents des projets que la population a faites elle-même sans recours aux contributions extérieures, ce sont les propos de Pascal Nyabenda , président du parti CNDD-FDD au cours conférence de presse ce jeudi 27 juin 2012 dans laquelle il a refusé l’existence d’une probable récupération politique des œuvres qui ont été construites durant les 50 dernières années par les pouvoirs qui se sont succédés depuis la période de l’indépendance du Burundi.

Sa sortie médiatique était en effet relative aux positions du parti au pouvoir sur la plupart des sujets qui font la chronique de l’actualité à la veille de la célébration de l’indépendance du Burundi.

Il a dit que puisque le projet de loi portant organisations et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation n’a pas encore été adopté par la chambre basse du parlement, ladite commission devrait insérer dans son agenda de travail la recherche de la vérité sur le meurtre du Prince Louis Rwagasore dont la lumière est toujours entachée de zone d’ombre.

S’exprimant sur la manière dont le parti au pouvoir analyse l’œuvre des médias pendant les cinquante dernières années, Pascal Nyabenda a dit globalement la presse aura été au service du peuple. Cependant, les écarts de comportements n’ont pas manqué pour certains, a-t-il souligné.

Pour le chef de fil du parti au pouvoir, les journalistes devraient traiter les informations en rapport avec la sécurité de manière éclectique, c’est-à-dire se garder de ne pas inciter la population dans la panique. Sans préférer s’exprimer sur la peine qui a été prononcée contre le journaliste Hassan Ruvakuki, il a lâché seulement une courte phrase : « Je préfère que la justice fasse son travail sur ce dossier ». Selon lui, le professionnalisme est un travail de tous les jours.

Suite au décret loi prononcé par le président de la république le 26 juin 2102 en faveur des détenus essentiellement apolitiques, Pascal Nyabenda a dit que les réserves sont souvent une obligation dans les décisions du genre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

696 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 5 %)

Pierre Nkurunziza devrait respecter les Accords d’Arusha et la constitution ,(popularité : 5 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 5 %)

L’UPRONA se dote de nouveaux organes ,(popularité : 4 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 4 %)

Le président du parti APDR destitué ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 4 %)