Un Journaliste de la RPA agressé à Bubanza




Par: Désiré Nimubona , jeudi 28 juin 2012  à 11 : 46 : 55
a

Le Correspondant de la Radio Publique Africaine dans la province de Bubanza (ouest) dit avoir été agressé par une trentaine de gens, certains d’entre eux armés de gourdins et l’un de fusils.

Eloge Niyonzima souligne que c’était vers 23 heures, ce mardi, quand une trentaine d’hommes, la plupart étant de la ligue des jeunes du parti au pouvoir, a fait irruption dans un cabaret et ont obligé le cabaretier de fermer son cabaret, et sont sortis.

De retours, souligne-t-il, ce groupe est revenue cette fois-ci avec une virulence et l’ont infligé des coups de bâton dans sa tête, un certain Elie en tête, le dernier étant, connu à Bubanza comme un agent de la documentation, et membre de la ligue des jeunes du parti CNDD-FDD.

Joint par téléphone par la rédaction, Eloge Niyonzima fait savoir qu’il a reconnu deux personnes membres de la ligue des jeunes du parti présidentiel, dont un seul était armé de fusils kalachnikov et en tenue militaire.

« J’ai été évacué vers un centre de santé pour les soins de santé », souligne Niyonzima ajoutant que la justice doit faire son travail.

« Je compte traduire en justice cette bande car j’ai reconnu certains de ce groupe », souligne- t-il.

« On me disait que j’allais voir de quel arbre ils se chauffent, » laisse entendre Eloge Niyonzima, correspondant de la RPA à Bubanza ce matin.

Il y a un mois, le correspondant de la radio Bonesha FM à Rumonge, Anicet Nibasumba, avait annoncé lui aussi, avoir reçu des messages de la part d’un inconnu, le mettant en garde contre ces travaux de reportage sur les droits de l’homme.

Entre temps, Hassan Ruvakuki, journaliste de la radio Bonesha FM et correspondant de la RFI section Swahili, loge dans la prison de Muramvya et vient d’être condamné à perpétuité par le tribunal de grande instance de Cankuzo pour avoir collaboré avec les groupes terroristes.

On a essayé de contacter le porte- parole du Service National de Renseignement Télesphore Bigirimana cet après-midi, pour savoir si cette institution reconnaît Elie, comme son travailleur, mais son téléphone était éteint.

La province de Bubanza avait connu quelques attaques de la part des hommes armés qui ne sont pas jusqu’ici inconnu.

Le porte-parole de l’armée, le Colonel Gaspard Baratuza, avait souligné que ce groupe d’une cinquantaine de gens a été anéanti. La population avait, elle annoncé avoir participé dans l’arrestation d’une quinzaine d’hommes qui faisait partie de ce groupe. Le groupe, selon le colonel Baratuza, provenait du Congo et voulais entrer dans la forêt naturelle de la Kibira.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

483 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche





Les plus populaires
Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 27 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Reprise timides des activités à Goma, le M23 recrute,(popularité : 3 %)

Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 2 %)

Le journaliste correspondant d’Isanganiro à l’Est dans le viseur du gouverneur de Ruyigi,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Attaque rebelle : 31 rebelles tués et 170 capturés,(popularité : 2 %)

Pas de militaires qui désertent, dit la FDN,(popularité : 2 %)

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika,(popularité : 2 %)