Deux grenades découvertes au quartier INSS, la police tranquillise




Par: Désiré Nimubona , jeudi 28 juin 2012  à 17 : 37 : 53
a

Le porte-parole de la police Elie Bizindavyi annonce que deux grenades ont été découvertes dans la commune urbaine de Rohero, dans la ville de Bujumbura, l’une devant le bâtiment abritant l’Institut de Sécurité Sociale, INSS, et l’autre sur l’Avenue Muyinga, près de la résidence d’un travailleur du Système des Nations Unies au Burundi.

La police fait savoir que des hommes de ce corps en patrouille cette nuit ont eu des informations sur la présence des deux grenades vers 23h et a dû attendre au moins jusque 8h du matin, ce jeudi, pour les enlever de ces endroits.

L’une de ces grenades a été découverte par un travailleur de l’INSS qui nettoyait les bureaux de cette institution et a vite alerté la police, selon une personne trouvée aux environs ce matin.

Selon Bizindavyi, ces grenades avaient été posées par des inconnus pour effrayer les gens, mais rien d’anormale à signaler jusqu’ici.

En plus, pas d’organisation qui a revendiqué cette action, mais la police est à pied d’œuvre pour savoir qui a laissé ces deux grenades dans le quartier INSS dans la commune de Rohero à Bujumbura.

La police affirme que les conditions de sécurité sont réunies pour célébrer le cinquantenaire de l’indépendance du pays sans craintes.

Elie Bizindavyi annonce également que des tracts ont été découverts dans la ville de Bujumbura, presque au même endroit que ces deux grenades, mais se réserve quand même le droit de dire leurs contenus, pour ne pas prêter main forte à l’ennemi, « en diffusant son message ».

Cependant, la vigilance de la part de la population est sollicitée. « Nous tranquillisons la population mais nous l’appelons à collaborer avec la police en annonçant quelque chose de suspect », annonce Bizindavyi.

Il rejette en bloc des rumeurs sur un probable montage au tour de ces deux grenades ; un jeu qui chercherait à l’arrestation de quelques membres des partis de l’opposition par le pouvoir.

Selon lui, la sécurité est une affaire des corps de sécurité, et ces derniers ne sont pas concernés par ce qui se fait en politique car, ajoute-t-il, la police est apolitique.

Certains des habitants trouvés sur place à Rohero soulignent que la police a été aussi alertée par la population qui avait elle aussi vu ces armes tôt te matin.

Un homme sous couvert d’anonymat souligne que les passants qui ont aussi vu ces deux armes au bord de l’Avenue Muyinga se sont vite confiés à la police pour l’annoncer de la présence suspecte des grenades et a fait savoir que ces deux armes étaient liées à des bouteilles contentant du sable.

Notons que des mouvements inhabituels des cadres de l’Etat étaient visibles ce matin au quartier INSS où ces deux armes ont été découvertes. Les passants eux, avaient tellement peur de faire des commentaires sur ce qui se passait et sur ces armes trouvées à cet endroit.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

458 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 27 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 5 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

Karusi : Un pasteur rwandais arrêté par les services secrets,(popularité : 3 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 3 %)

Sécurité : Double langage au sein de la police,(popularité : 3 %)

Cibitoke : Accident mortel à Nyamitanga ,(popularité : 3 %)

Bururi : Un vendredi meurtrier,(popularité : 3 %)

Burundi-Sécurité : Les jets des grenades au cœur des préoccupations dans la capitale,(popularité : 3 %)

Muyinga : Un site pour moulins touche par l’incendie,(popularité : 3 %)