La sécurité de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 29 juin 2012  à 12 : 05 : 24
a

« La priorité pour les corps de défense et de sécurité n’est pas le défilé mais la sécurité. Celle des administratifs est la propreté des lieus et la mobilisation de la population » c’est la conclusion d’un mot de clôture rendu public sur l’ultime nécessité de la sécurisation de festivités qui marqueront la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance du Burundi , un document rendu public ce jeudi.

Les points forts de cette réunion que le premier vice président de la république du Burundi a eus avec les responsables du ministère de tutelle en collaboration avec les hauts cadres de la Mairie et de l’armée Burundaise visent à l’organisation de la sécurité de ce jour notamment à empêcher aux terroristes et aux autres bandits de la perturber.

Pour prévenir les attaques contre les actions des groupes armés, la sécurité sera assuré dans les lieus stratégiques comme l’aéroport, le port de Bujumbura, les marchés publics, les lieus de cultes, les hôtels et autres.

Le service de renseignement sera renforcé dans le but de prévenir les actions des criminels ambulants, selon ce document rendu public. L’ordre et la sécurité routière seront renforcés sur tous les axes routiers selon ce document.

Les pouvoirs publics sont consignés de collaborer avec ambassades pour la sécurité cette journée. Ce document est rendu public quelques heures après la découvertes des grenades qui avaient été placées en Mairie de Bujumbura dans la matinée de ce jeudi.

Une grenade avait en effet été emballée dans un sachet et placée juste à l’entrée de l’Institut National de la Sécurité Sociale, INSS. Une autre avait été placée à l’avenue Muyinga près de la maison d’un fonctionnaire des Nations Unies. Heureusement, ces grenades n’ont pas fait de dégâts.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1029 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 45 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 10 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 5 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 5 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 4 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 2 %)

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)