Anguille sous roche dans le commerce intra régional




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 4 juillet 2012  à 07 : 26 : 05
a

« On ne pourra pas arriver à une croissance économique si les petits et moyens entrepreneurs ne sont pas soutenus et encouragés. Le Forum pour la Conscience et le Développement demande au gouvernement de sortir de son silence et de donner solution dans l’urgence sur le l’interdiction de vendre les fruits par le Burundi au Rwanda, ou ailleurs. » Tel est le contenu d’une déclaration rendu publique ce lundi par une des organisations de la société civile Burundaise, Le Forum pour la Conscience et le Développement, FOCODE, après qu’une dizaine de personnes aient été empêchées de franchir la frontière vers le Rwanda où ils se rendaient pour vendre leurs fruits.

La nouvelle était de nature à provoquer un tollé car, selon cette correspondance signée par Pacifique Nininahazwe, président du FOCODE, ces femmes ont perdu plus de 5 000 000fbu suite à ce refus.

De la part du FOCODE, certains Burundais ne cessent de se plaindre de la libéralisation du commerce intra régional qui, selon eux, se joue en défaveur du Burundi.

De la part de cette organisation, les fruits comme les mandarines, les oranges sont les produits sur lesquels le Burundi a le meilleur avantage puisqu’ils sont demandés dans la sous région, raison pour laquelle il devrait faire preuve de créativité pour que ces produits soient davantage vendus vers l’étranger.

Le même document stipule qu’un tel comportement contraste avec l’ouverture des frontières auxquels les pays membres de l’East African Community se sont engagés. Le dernier rapport de Doing Business avait clairement montré une certaine amélioration dans le climat des affaires au Burundi mais il est illogique et anormal de décourager les exportations, indique toujours ce document.

Le FOCODE estime que le gouvernement devrait encourager la production de ces fruits et initier des stratégies de vente vers l’étranger notamment par le biais du mouvement associatif.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

569 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 19 %)

Exercice 2013 : La BCB réalise un bénéfice de 2 milliards ,(popularité : 10 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 10 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 6 %)

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 5 %)

L’OBR bat son record dans la collecte des recettes en mars 2015 ,(popularité : 5 %)

Office du Thé du Burundi lance une nouvelle ligne du thé vert,(popularité : 5 %)

Muyinga/Lancement de la campagne de pulvérisation du café,(popularité : 5 %)

Muyinga/Le café, nouvel investissement des dignitaires : quel secret ?,(popularité : 5 %)

Le trafic va de mal en pis au port commercial de Rumonge ,(popularité : 5 %)