Les remous sur les décorations du 1er juillet




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 4 juillet 2012  à 17 : 40 : 09
a

Ce mercredi, un jour après les cérémonies de la cinquantième année de l’indépendance du Burundi, les acteurs et les observateurs de la vie politique convergent pour évoquer les imperfections qui, selon eux, ont caractérisé la décoration d’une quarantaine de personnes par le président de la république du Burundi.

Léon Manwangari, ancien compagnon de lutte du père de l’indépendance du Burundi, le prince Louis Rwagasore, dit qu’il ne comprend pas pourquoi Paul Mirerekano, n’a pas reçu de prix au regard de son œuvre dans la recherche de l’indépendance. Cet homme avait du temps de Rwagasore , selon Léon Manwangari, été le vrai fondateur du Parti Uprona .

Léon Manwangari dit Paul Mirerekano avait été un conseil proche du prince Louis Rwagasore depuis son retour au pays. Pour lui, Salum Bicuka méritait cette décoration car sa maison personnelle servait de permanence du parti Uprona.

Les réactions de la société civiles sont aussi dures. Tout en qualifiant d’acte salutaire la pratique, Le délégué Général du Forum pour le Renforcement de la Société Civile, FORSC , Pacifique Nininahazwe, a dit que certaines des personnes qui ont été décorées sont malheureusement présumées accusées de détournements et d’autres infractions comme les crimes.
De la part de ce défenseur des droits de l’homme, le président de la république devrait attendre les décisions de la justice avant de décorer certaines de ces personnes aussi longtemps que les infractions dont elles sont présumées accusées n’ont pas encore trouvé d’issue en justice.

Le porte parole du parti CNDD de Léonard Nyangoma a de sa part dit que ceux qui ont été décorés sont en général des responsables des corps de défense et de sécurité au moment où des cas d’exécution extra judiciaires sont portés contre ces institutions.

Pour lui, ceux qui ont énormément contribué pour l’accession du Burundi à l’indépendance ont été écartés, en particulier Thaddée Siryuyumusi et Paul Mirerekano.

Plus d’une quarantaine de personnes ont été décorées par le président de la république dont certaines à titre posthume. Chaque fois le président de la république a dit pourquoi telle personne a été choisie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

920 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa



a

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge



a

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées



a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG





Les plus populaires
Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre,(popularité : 100 %)

Le Burundi gagne un palais présidentiel ,(popularité : 43 %)

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 29 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 9 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 8 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 8 %)

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG,(popularité : 6 %)

Allain Guillaume Bunyoni demis de ses fonctions ou seulement remplacé ? ,(popularité : 6 %)

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 6 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 5 %)