Pancrace Cimpaye : des zones d’ombres sur son retour au pays




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 4 juillet 2012  à 17 : 13 : 54
a

Opposant politique farouche du gouvernement de Bujumbura, il était paisiblement assis dans la tribune parmi les grandes personnalités qui avaient pris part aux cérémonies du cinquantième anniversaire de l’indépendance du 1er et 2 juillet de cette année.

Mais le président de la cour suprême, un homme qui jouit pourtant d’un important rang protocolaire dans le pays, n’avait pas eu accès à une place qui normalement lui revient dans la tribune d’honneur.

Plus d’un aujourd’hui se demande si Pancrace Cimpaye , qui bec et ongle avait marre à digérer la politique du CNDD-FDD n’aurait pas changé de tendance politique. C’est devenu secret de polichinelle au Burundi, il est plus facile de changer de tendance politique à condition que les intérêts personnels ne soient pas mis en cause.

L’on se souviendra des noms emblématiques comme Jérôme Ndiho et Festus Ntanyungu dont les transhumances politiques ont défrayé la chronique à l’époque.

Plus d’une fois la rédaction de la radio Isanganiro l’ a cherché par téléphone afin qu’ éclaire l’opinion sur son retour au BURUNDI mais sans succès outre qu’il ait évoqué son désir de suivre les cérémonies marquant l’indépendance du Burundi à l’instar des autres citoyens .

Cet homme venait en effet de passer plus de deux ans en exil pour avoir rendu public dans le journal « l’Aube de la démocratie » les noms des personnes présumées auteurs de la mort du deuxième vice président de l’observatoire de lutte contre les malversations économiques, Ernest Manirumva .

Les opposants politiques de l’oppositions contactés comme Alexis Sinduhije et Léonce Ngendakumana , Président de l’ADC ikibiri se gardent pour le moment de commenter sur le retour de Pancrace Cimpaye. Le président du MSD a dit qu’il respecte les convictions politiques de ce Burundais mais qu’il se garde de faire des commentaires sur son retour au pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1531 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 10 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 3 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)