Pancrace Cimpaye : des zones d’ombres sur son retour au pays




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 4 juillet 2012  à 17 : 13 : 54
a

Opposant politique farouche du gouvernement de Bujumbura, il était paisiblement assis dans la tribune parmi les grandes personnalités qui avaient pris part aux cérémonies du cinquantième anniversaire de l’indépendance du 1er et 2 juillet de cette année.

Mais le président de la cour suprême, un homme qui jouit pourtant d’un important rang protocolaire dans le pays, n’avait pas eu accès à une place qui normalement lui revient dans la tribune d’honneur.

Plus d’un aujourd’hui se demande si Pancrace Cimpaye , qui bec et ongle avait marre à digérer la politique du CNDD-FDD n’aurait pas changé de tendance politique. C’est devenu secret de polichinelle au Burundi, il est plus facile de changer de tendance politique à condition que les intérêts personnels ne soient pas mis en cause.

L’on se souviendra des noms emblématiques comme Jérôme Ndiho et Festus Ntanyungu dont les transhumances politiques ont défrayé la chronique à l’époque.

Plus d’une fois la rédaction de la radio Isanganiro l’ a cherché par téléphone afin qu’ éclaire l’opinion sur son retour au BURUNDI mais sans succès outre qu’il ait évoqué son désir de suivre les cérémonies marquant l’indépendance du Burundi à l’instar des autres citoyens .

Cet homme venait en effet de passer plus de deux ans en exil pour avoir rendu public dans le journal « l’Aube de la démocratie » les noms des personnes présumées auteurs de la mort du deuxième vice président de l’observatoire de lutte contre les malversations économiques, Ernest Manirumva .

Les opposants politiques de l’oppositions contactés comme Alexis Sinduhije et Léonce Ngendakumana , Président de l’ADC ikibiri se gardent pour le moment de commenter sur le retour de Pancrace Cimpaye. Le président du MSD a dit qu’il respecte les convictions politiques de ce Burundais mais qu’il se garde de faire des commentaires sur son retour au pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1545 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 5 %)

EurAc plaide pour des sanctions contre certains responsables burundais,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 3 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 3 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 3 %)

Bujumbura voudrait amender quels articles dans la constitution ?,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)