Vers la protection albinos




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 6 juillet 2012  à 19 : 12 : 28
a

Dans le but de renforcer le plaidoyer sur les droits des albinos auprès des autorités administratives et des partenaires du Burundi, l’association « Albinos sans frontières » a ouvert un siège au quartier NYAKABIGA en Mairie de Bujumbura.

Cette activité s’inscrit dans une série d’activités que cette association a déjà réalisées en collaboration avec l’Organisation non gouvernementale RCN-Justice et Démocratie avec le soutien de l’Union Européenne.

Selon son représentant, cette association a déjà recensé en effet à travers le pays les albinos depuis 2010 et s’est imprégnée de leurs difficultés sociales et économiques actuelles. Il a été constaté à travers ce projet, une nécessité pour cette association en collaboration toujours avec RCN justice et démocratie de contribuer dans la réintégration de ces personnes.

Beaucoup d’albinos dans le pays ont bénéficié, depuis 2011, des cahiers, des soins de santé, des biens de nature à favoriser leur intégration dans la société Burundaise de la part d’ASF. Des séances de sensibilisations autour de la problématique des droits des albinos et les conséquences sur les défis de celle-ci au sein de la population ont aussi eu lieu dans le pays a ajouté le représentant de cette association.

Des cartes d’identité, des cahiers et des frais scolaires et biens d’autres matériels utiles pour l’intégration de l’enfant albinos ont été mis à la disposition ces enfants selon lui.

Le représentant de l’association Albinos Sans Frontières a dit qu’à travers différentes formations qui ont eu lieu, la plupart des albinos et même leurs parents ignorent les raisons qui sont souvent à la base de l’albinisme. C’est pourquoi un tel projet vaut toujours sa raison d’être pour éclairer l’opinion, a-t-il indiqué.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

416 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé



a

CICR au Burundi : Bilan 2018



a

Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes



a

Cibitoke : des directeurs craignent le non achèvement de programmes



a

La SODEBASE plaide pour un leadership digne



a

Bubanza : les CEM ouvrent avec sept mois de retard



a

Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système



a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires





Les plus populaires
Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé,(popularité : 14 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 8 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 8 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 7 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 7 %)

Muyinga : Des activités visant la fidélisation des démobilisés du CNDD-FDD en cours ,(popularité : 7 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 7 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 7 %)

Célébration de la libération de Bob Rugurika à Bujumbura,(popularité : 7 %)

Rumonge : Les personnes vivant avec le VIH/SIDA en difficultés,(popularité : 7 %)