Vers la protection albinos




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 6 juillet 2012  à 19 : 12 : 28
a

Dans le but de renforcer le plaidoyer sur les droits des albinos auprès des autorités administratives et des partenaires du Burundi, l’association « Albinos sans frontières » a ouvert un siège au quartier NYAKABIGA en Mairie de Bujumbura.

Cette activité s’inscrit dans une série d’activités que cette association a déjà réalisées en collaboration avec l’Organisation non gouvernementale RCN-Justice et Démocratie avec le soutien de l’Union Européenne.

Selon son représentant, cette association a déjà recensé en effet à travers le pays les albinos depuis 2010 et s’est imprégnée de leurs difficultés sociales et économiques actuelles. Il a été constaté à travers ce projet, une nécessité pour cette association en collaboration toujours avec RCN justice et démocratie de contribuer dans la réintégration de ces personnes.

Beaucoup d’albinos dans le pays ont bénéficié, depuis 2011, des cahiers, des soins de santé, des biens de nature à favoriser leur intégration dans la société Burundaise de la part d’ASF. Des séances de sensibilisations autour de la problématique des droits des albinos et les conséquences sur les défis de celle-ci au sein de la population ont aussi eu lieu dans le pays a ajouté le représentant de cette association.

Des cartes d’identité, des cahiers et des frais scolaires et biens d’autres matériels utiles pour l’intégration de l’enfant albinos ont été mis à la disposition ces enfants selon lui.

Le représentant de l’association Albinos Sans Frontières a dit qu’à travers différentes formations qui ont eu lieu, la plupart des albinos et même leurs parents ignorent les raisons qui sont souvent à la base de l’albinisme. C’est pourquoi un tel projet vaut toujours sa raison d’être pour éclairer l’opinion, a-t-il indiqué.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

395 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 3 %)

La route Makamba-Bururi encore impraticable,(popularité : 3 %)

Le Burundi accueille plus de 37 000 rapatriés dès le début du mois de mai,(popularité : 3 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 2 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 2 %)

Le code de la sécurité routière n’existe pas encore au Burundi,(popularité : 2 %)

Businde : Une autre Zebiya deuxième génération ,(popularité : 2 %)