Désarment de la population oui, mais avant ?




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 9 juillet 2012  à 12 : 28 : 51
a

Plus de 20 personnes ont trouvé la mort à cause des armes blanches éparpillés ici et là dans la province de Bururi pendant les six mois écoulés, selon un rapport rendu public par la ligue Iteka ce 7 juillet 2012.

Selon Fidèle Nkurunziza, représentant de cette association de défense de défense des droits de l’homme dans cette province, un tel problème persiste à cause essentiellement du désarmement de la population qui aurait été lacunaire d’une part et du probable réarmement de la population d’autre part.

« Le chef de zone Buruhukiro, lorsqu’il lui a été demandé où il avait trouvé un fusil dont il a été attrapé en possession, a dit que l’administrateur communal de Rumonge connaît quelque chose sur le dossier » a-t-il indiqué.

Outre les armes en circulation, Fidèle Nkurunziza indique que les crimes sont davantage prononcés dans la commune de Rumonge par rapport aux autres à cause des problèmes de terre qui font parler d’eux dans cette partie du pays. La commune qui en enregistre moins quant à elle étant la commune de Vyanda selon toujours ce rapport.

Fidèle Nkurunziza a dit que certaines personnes qui possèdent ces armes ont été punies. Il a donné le cas d’un démobilisé de Kigwena qui, actuellement, est sous les verrous pour avoir été surpris en fragrant délit avec une grenade.

Pour lui, le pouvoir en place devrait faire preuve d’innovations avant de relancer encore le projet de désarment de la population. Suite à des doutes sur un probable réarmement de la population selon la ligue Iteka en province de Bururi, une enquête sur l’origine des armes qui se trouvent dans les mains de la population devrait avoir lieu pour que le projet de désarment ait un impact significatif au sein de la population.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

443 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 24 %)

Le Burundi pour plus de troupes en Somalie,(popularité : 4 %)

Un membre du conseil communal de Ruyigi tuée,(popularité : 4 %)

Kivungwe : les écoles redémarrent les activités après une semaine d’arrêt,(popularité : 4 %)

Sinunguruza demande aux corps de sécurité de doubler de vigilance aux Al Shebab ,(popularité : 4 %)

Des victimes de trop des excès de vitesse à Cibitoke ,(popularité : 4 %)

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 4 %)

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés,(popularité : 3 %)

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule,(popularité : 3 %)

Rwanda-Burundi : Une réunion de sécurité à Ngozi ,(popularité : 3 %)