Désarment de la population oui, mais avant ?




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 9 juillet 2012  à 12 : 28 : 51
a

Plus de 20 personnes ont trouvé la mort à cause des armes blanches éparpillés ici et là dans la province de Bururi pendant les six mois écoulés, selon un rapport rendu public par la ligue Iteka ce 7 juillet 2012.

Selon Fidèle Nkurunziza, représentant de cette association de défense de défense des droits de l’homme dans cette province, un tel problème persiste à cause essentiellement du désarmement de la population qui aurait été lacunaire d’une part et du probable réarmement de la population d’autre part.

« Le chef de zone Buruhukiro, lorsqu’il lui a été demandé où il avait trouvé un fusil dont il a été attrapé en possession, a dit que l’administrateur communal de Rumonge connaît quelque chose sur le dossier » a-t-il indiqué.

Outre les armes en circulation, Fidèle Nkurunziza indique que les crimes sont davantage prononcés dans la commune de Rumonge par rapport aux autres à cause des problèmes de terre qui font parler d’eux dans cette partie du pays. La commune qui en enregistre moins quant à elle étant la commune de Vyanda selon toujours ce rapport.

Fidèle Nkurunziza a dit que certaines personnes qui possèdent ces armes ont été punies. Il a donné le cas d’un démobilisé de Kigwena qui, actuellement, est sous les verrous pour avoir été surpris en fragrant délit avec une grenade.

Pour lui, le pouvoir en place devrait faire preuve d’innovations avant de relancer encore le projet de désarment de la population. Suite à des doutes sur un probable réarmement de la population selon la ligue Iteka en province de Bururi, une enquête sur l’origine des armes qui se trouvent dans les mains de la population devrait avoir lieu pour que le projet de désarment ait un impact significatif au sein de la population.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

466 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu





Les plus populaires
Kigwena : Des bandits armés disparaissent dans une réserve,(popularité : 28 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 26 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 24 %)

Karusi : Un pasteur rwandais arrêté par les services secrets,(popularité : 22 %)

Infiltrations de rebelles burundais en RDC : ce que disent les services,(popularité : 21 %)

Bujumbura-IWACU : Une semaine en homage au journaliste Jean Bigirimana,(popularité : 21 %)

Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 21 %)

Muyinga : Imbonerakure, source du désordre,(popularité : 21 %)

Burundi : Deux policiers tués et plusieurs blessés dans des accidents de roulage,(popularité : 21 %)

Somalie : Six nouvelles villes conquises par l’Amisom ,(popularité : 20 %)