Des grognes parmi les assistants de l’ENS et UB autours des bourses d’études et les recrutements




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 13 juillet 2012  à 16 : 13 : 36
a

Le collège des assistants de l’université du Burundi et une délégation de du Cercle du Personnel Enseignant de l’ENS ont indiqué à la presse ce vendredi leur inquiétude face à l’ombre qui entoure la présélection des candidats boursiers opérée le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Dans un communiqué de presse de ce vendredi matin à Bujumbura, ces deux organes ont indiqué que le ministère de tutelle a prévu uniquement 6 bourses au cours de cette année et cela pour deux institutions universitaires c’est-à-dire l’Université du Burundi et l’Ecole Normale Supérieure.

A ce rythme, prévient le communiqué, il est difficile d’assurer la relève au moment où les facultés, instituts et département des deux institutions font face à un manque créant d’enseignants.

Les jeunes enseignants, selon le communiqué, se voient bloqués par ce fait que peu d’assistants ont accès à leurs bourses, alors que les besoins en enseignants sont pressants.

Quant aux procédures de recrutements, les deux organisations soulignent que les recrutements récemment opérés à l’Université du Burundi n’ont pas suivi les procès verbaux des conseils de facultés/instituts organisés pour départager les candidats.

En réaction, ces deux organes demandent à l’autorité habilitée à revoir à la hausse le nombre des bourses attribuées aux jeunes enseignants pour se spécialiser et invitent aussi aux autorités de tutelles à plus d’équité dans le choix des boursiers notamment en respectant les clauses des procès verbaux des conseils de faculté et instituts qui ont lieu pour départager les postulants.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

647 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Ils fuient Bujumbura,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Nyanza lac : Des escrocs se font agents de la CNTB ,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman et le Ministre de l’Intérieur dans le collimateur de la COMIBU,(popularité : 3 %)

Burundi : La terre, un des défis pour le retour des réfugiés ,(popularité : 3 %)

Le Burundi parmi les pays les plus éxposés à la faim ,(popularité : 3 %)