La chine est aussi au Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 18 juillet 2012  à 16 : 18 : 59
a

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Julien Nimubona indiqué à la presse ce mardi que les relations entre la Chine et le Burundi sont les meilleures en témoignent la contribution de ce pays dans plusieurs secteurs dont celui de l’éducation.

Il a dit que plus de 130 étudiants sont envoyés chaque année académique dans ce pays d’Asie pour des enseignements dans les différentes universités. Plus d’un s’interroge aujourd’hui de l’impact qu’aura la formation de plus de 400 étudiants de l’Université du Burundi en langue chinoise à la faculté des Lettres et Sciences Humaines.

Pour Julien Nimubona , la Chine est une deuxième puissance dans le monde et il serait erroné pour la jeunesse de ne pas apprendre le Chinois. Il a dit que plus de plus de 800 étudiants de l’Université du Burundi avaient demandé à apprendre, hélas seulement 400 ont été retenu pour suivre cette formation.

Il a dit que lors de sa descente en Chine, l’Université Confucius a accepté de donner son appui dans l’apprentissage de cette langue. Au-delà de cet apport linguistique, la Chine contribue aussi dans beaucoup de secteur comme la santé, l’éducation, l’aménagement des infrastructures routières et autres a ajouté le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Il a souligné que : « La chine est l’un des pays qui appuient plus le Burundi »
Dans la célébration du Cinquantième anniversaire du Burundi, la jeunesse a défilé en uniformes qui font référence à la culture chinoise. Pendant les cérémonies de mouvements d’ensembles, ces jeunes étaient en uniformes étaient tantôt en rouge, en jaune ou autres.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

828 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats





Les plus populaires
Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 69 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 45 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 6 %)

Le Burundi parmi les prochaines victimes de la famine, parle un rapport ,(popularité : 6 %)

Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables,(popularité : 6 %)

La loi vient envenimer davantage la pauvreté des Burundais ,(popularité : 6 %)

Businde : Une autre Zebiya deuxième génération ,(popularité : 6 %)

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale ! ,(popularité : 5 %)

Burundi : La lèpre, une maladie qui frappe encore la population burundaise ,(popularité : 4 %)

Les universités publiques ont fermé les portes,(popularité : 4 %)