CNTB : Les maisons sont toujours fermées




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 19 juillet 2012  à 17 : 36 : 58
a

Plus de 2 ans viennent de s’écouler, une trentaine de maisons au centre de la commune de Mabanda , à une vingtaine de kilomètres avec la Tanzanie , en province de Makamba sont fermées. Ces maisons ont été fermées par l’administration provinciale vers la fin de l’année 2010 selon l’ancien représentant de la commission nationale de terre et autres biens en province de Makamba. Les personnes qui se disputent d’elle réclament que justice soient rendu.

Ces maisons qui font en effet objet de litiges entre les résidents et les rapatriés servent de buvettes de boutiques, de centres de santé, et autres. Depuis le retour au pays des burundais qui avaient fui vers la Tanzanie pour la plupart, les résidents et les rapatriés se réclament tous propriétaires de maisons selon Christian Havyarimana .

Ndayizeye Pamphile, un rapatrié, père de sept enfants qui aujourd’hui habite la colline de Samvura en commune de Mabanda dit que la maison qu’il avait laissée au marché moderne de Mabanda est la sienne. Juste à coté de celle-ci, d’autres maisons ont été érigées pendant qu’il était en exil. Pour Ndayizeye Pamphile, pas question de partager avec le résident qui avait construit dans cette portion de terre d’autres maisons à son insu.

Ndumubandi Méchack , le propriétaire de ces maisons , de sa part n’obtempère pas. Document à la main, Il indique qu’il a mis en valeur cette superficie qu’il a achetée de la part de l’administration du temps de Micombero . Pour le moment, plus de deux ans viennent de s’écouler, les deux boutiques et deux maisons de locations ont été fermées par l’administration pour empêcher que la dispute ne dégénère en violence. D’autres familles se heurtent au même problème dans cette localité.

La Commission Nationale de Terre et autres Biens, CNTB est à l’œuvre dans la résolution de ces problèmes de biens entre résidents et rapatriés dans cette commune de Mabanda comme dans d’autres communes de la province de Makamba selon Christian Havyarimana. Il a indiqué que l’antenne provinciale de la Commission Nationale de Terre et autres Biens, CNTB a déjà donné son point de vue sur 85 % des conflits autour des maisons de Mabanda entre les résidents et les rapatriés.
Beaucoup d’entre eux ont fait recours dans les échelons supérieurs raison pour laquelle ces maisons sont toujours fermées selon Christian Havyarimana .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

525 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents scolaires



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents scolaires ,(popularité : 13 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 7 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

L’Ombudsman et le Ministre de l’Intérieur dans le collimateur de la COMIBU,(popularité : 3 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Une association chrétienne lance l’assurance vie pour motards et taxi vélo du Burundi ,(popularité : 3 %)

Les revendications salariales ont-elles raison d’avoir lieu ? ,(popularité : 3 %)

La culture des œuvres de la diaspora se cherche encore ,(popularité : 3 %)

Une brèche pour l’impunité des cas de viol ,(popularité : 3 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 3 %)