J.M Rurimirije appelle la diaspora à investir au Burundi




Par: Désiré Nimubona , lundi 23 juillet 2012  à 19 : 09 : 20
a

Jean Marie Rurimirije appelle les Burundais de la diaspora d’investir au Burundi leur pays au lieu de garder leurs fortunes loin de leurs aïeux.

S’exprimant ce samedi en marge de l’inauguration d’un building que cet homme d’affaire a construit dans le cadre de la célébration des 50 ans d’indépendance du Burundi, au plein cœur de la ville de Bujumbura, il a fait savoir que garder au cœur son pays est un comportement que chacun devrait adopter et privilégier.

Selon Jean Marie Rurimirije, (en même temps initiateur de Mutec dont il dirige le conseil d’administration), cet investissement a fait que plusieurs personnes, de toutes catégories, jeunes et adultes, y aient trouvé du travail et une rémunération pour faire vivre leurs familles.

"Investir chez soi équivaut à aider les siens," indique M. Rurimirije.

Il a souligné que son projet de construction de cet immeuble moderne (près de la présidence de la république et le White Stone de l’ancien Président de la République, Domitien Ndayizeye) a été possible grâce aux crédits bancaires, sans pour autant préciser le coût estimatif de son chantier.

En plus, a-t-il précisé, le bâtiment se situe sur l’axe le plus symbolique de l’histoire burundaise, c’est-à-dire Boulevard de l’Uprona.

En effet selon le propriétaire, c’est le parti Uprona qui a mené un combat contre la colonisation, jusqu’à l’obtention de l’indépendance en 1962, quelques mois après l’assassinat du leader de ce même parti le Prince Louis Rwagasore.

"C’est donc un building du cinquantenaire de l’indépendance, sur un axe symbolique du parti qui a lutté pour cette même indépendance," dit-il.


Un investissement qui appelle un autre

Cet immeuble a déjà été choisi par Hits Telecom Burundi, une autre compagnie de la téléphonie mobile qui vient d’avoir sa licence d’opérer au Burundi.

Lors de la visite guidée de ce bâtiment, force a été de constater que le nouvel opérateur du mobile au Burundi a déjà installé une dizaine d’appareils dans ce bâtiment du cinquantenaire, annonçant le début des travaux dans les tout prochains jours.

Hits Telecom Burundi vient donc chasser sur le même terrain avec Leo Burundi, qui dépasse actuellement un million d’abonnés, Econet Wireless, qui, actuellement dépasse 650.000, Onamob (projet d’Onatel Burundi), Africell et Smart Mobile nouvellement installé au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1498 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Le café burundais à l’ agonie, l’Intercafé Burundi alerte ! ,(popularité : 4 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 4 %)

Révision Budgétaire : le rôle des deux chambres du parlement se cherche encore ,(popularité : 4 %)

OLUCOME : Un projet de loi sur la presse contre la tolérance zéro à la corruption ,(popularité : 3 %)

Anguille sous roche dans le commerce intra régional,(popularité : 3 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 3 %)

Révision budgétaire au mois de juin suite manque des recettes ,(popularité : 3 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 3 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 3 %)

Treize marchés brulés depuis 2001 : Les commerçants se lèvent,(popularité : 3 %)