Seul le CNDD FDD n’a pas le monopole de la violence




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 26 juillet 2012  à 12 : 27 : 08
a

Les partis politiques regroupés au sein de l’ADC Ikibiri ont indiqué à la presse que depuis le début du mois d’aout de cette année une campagne dont l’objectif principal est de stopper les actions déstabilisatrices des jeunes du parti au pouvoir aura lieu à travers le pays.

Cette réaction des partis de l’ADC Ikibiri a lieu au moment où dans certaines provinces du pays comme Muyinga , Bubanza , Cibitoke et autres sont signalés des jeunes du CNDD FDD qui font la pluie et le beau temps particulièrement pendant la nuit. Ces jeunes du parti au pouvoir en effet , qui souvent se déplacent les armes à la main, battent sauvagement la population selon la population de ces provinces.

« Nous nous trouvons en face d’un gouvernement sans vision, sans programme et sans ligne directrice où chacun agit impulsivement selon ses propres aspirations. Nous allons sensibiliser et éduquer la population à ses droits, à ses devoirs et à ses obligations » a indiqué Léonce Ngendakumana , le président de l’ADC ikibiri.

Les membres de l’ADC Ikibiri vont-ils recourir à la violence comme certains des jeunes Imbonerakure , leurs adversaires politiques ? Pour le président de l’ADC Ikibiri, les partis politiques mènent un combat politique sans jamais recours à la violence. Chauvigneau Mugwengazo, le président de l’UPD Zigamibanga de sa part a effleuré en disant que le seul le CNDD FDD n’a pas le monopole de la violence.

De la part Léonce Ngendakumana , le pays fait actuellement face à une triple menace à savoir la guerre civile, les risques d’un génocide à causes de la mort en série dont sont aujourd’hui victimes les membres de l’ADC ikibiri et d’une pauvreté extrême .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

738 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 12 %)

Un examen spécial sur le Burundi à Genève depuis ce jeudi,(popularité : 9 %)

Le torchon brûle au sein du FROLINA ,(popularité : 9 %)

Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue ,(popularité : 8 %)

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 8 %)

Un discours peut décrédibiliser son auteur ,(popularité : 8 %)

La Belgique regrette la tenue des éléctions présidentielles,(popularité : 8 %)

Bujumbura abrite pour deux jours la 72e session de l’Union parlementaire africaine ,(popularité : 8 %)

Des retenues sur salaire doivent être opérées malgré le dialogue,(popularité : 8 %)

Burundi : Suspension de certains partis politiques et de l’Association RPA,(popularité : 8 %)