Un double langage sur la problématique de délestage de l’électricité




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 26 juillet 2012  à 10 : 33 : 39
a

Le porte parole du parti CNDD, Honorable François Bizimana, plaide pour la mise en place d’une commission spéciale chargée de faire la lumière sur les causes profondes qui ont poussé le gouvernement à prendre la mesure du délestage de l’électricité dans la Mairie de Bujumbura et à l’intérieur du pays, il y a moins d’une semaine.

De la part de cet ancien membre du parlement de l’East African Community, les membres de la chambre basse du parlement devraient tout faire pour mettre en place cette commission afin que la lumière sur les causes du délestage éclate au grand jour.

Cette réaction de l’Hon. Bizimana arrive au moment où la décision du délestage a été décriée par plus d’un particulièrement au quartier Buyenzi où certaines familles vivent du commerce à la sauvette qui exige la présence du courant électrique.

Jusqu’à présent la vérité sur les causes du délestage reste entachée de zones d’ombres selon lui.

L’ancien ministre de l’énergie et mines, Moise Bucumi, a indiqué que le délestage a été motivé en général par la volonté du gouvernement de Bujumbura d’accroitre l’effectif des clients en passant de 10 à 15¬ en augmentant la quantité de Mégawatts.

Cette considération diverge cependant de celle de l’actuel ministre de l’énergie et mines, Come Manirakiza, qui dit que le délestage a été motivé par le payement des dettes que le Burundi doit à la CINELAC.

Pour l’Hon. François Bizimana, le pouvoir public ne devrait pas occulter la vérité car les réalisations actuelles proviennent des contributions de la population.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1734 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 40 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 6 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 6 %)

La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président ,(popularité : 6 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 6 %)

L’instauration d’une taxe intermediaire de 10% décriée par les groupes sociaux,(popularité : 6 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 5 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 5 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 4 %)

Eusébie : Même l’orphelinat est fermé,(popularité : 4 %)