Vers une prise illégale d’intérêt




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 31 juillet 2012  à 16 : 49 : 21
a

« Je l’ai toujours dit ce sont des anomalies qui ne peuvent pas laisser les citoyens indifférents. Au lieu de chercher les personnes qui ont révélé ces secrets, je pense qu’il serait mieux de tout faire pour amener nos dirigeants à travailler dans le respect des lois en vigueur au pays , ce sont les propos de Gabriel Rfyiri ce mardi dans une conférence de presse au cours de laquelle il s’est insurgé contre le cas du directeur des services aéronautiques qui a engagé sa femme en violation de la loi et du véhicule du président de la cour des comptes qui est loué au niveau de ce même service depuis quelques temps .

De la part du président de l’OLUCOME, toutes ces deux autorités se sont servies de leurs pouvoirs pour faire ce qui leur profite. Le directeur général des services aéronautiques s’est arrogé le droit d’engager sa femme mais les autres personnes qui avaient été engagé comme celle-ci ont été chassé de justesse.

Il a en outre dit que la loi burundaise ne permet pas aux chefs de service de faire louer leurs véhicules dans ce même service. Ladite voiture reçoit 40 litres d’essences par semaine et sert à déplacer la famille du président de la cour des comptes pour les activités de routine.

Gabriel Rufyiri a en outre dit que toutes ces autorités ont été contactées par l’OLUCOME, hélas, au lieu de faire face à ce problème, ils ont plutôt dit qu’ils vont chercher les personnes qui auraient livrées ces secrets.

De la part de l’OLUCOME, les deux responsables ne se reprochent de rien bien que ces dossiers aient été décriés par plus d’un.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

721 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 12 %)

Deux corps enterrés et non décomposes après plus de trois mois,(popularité : 7 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 7 %)

Des passagers manquent des bus à la gare du Nord,(popularité : 7 %)

Célébration de la libération de Bob Rugurika à Bujumbura,(popularité : 6 %)

Rumonge : Les personnes vivant avec le VIH/SIDA en difficultés,(popularité : 6 %)

Un monument qui n’est pas le bienvenu au Burundi !,(popularité : 6 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 6 %)

Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 6 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 6 %)