Invectivé par la CNTB




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 2 août 2012  à 17 : 35 : 02
a

La commission Nationale de terre et autres biens , CNTB vient de rendre public ce jeudi un communiqué dans lequel elle accuse le président du parti Uprona, Bonaventure Niyoyankana de vouloir s’ingérer dans les activités de ladite commission. Le rédacteur de ce communiqué recours à des invectives pour qualifier le président de ce parti.

Pour le porte parole de la CNTB, Dieudonné Mbonimpa le président de l’Uprona veut se prendre pour un super parlementaire qui a besoin d’être le porte parole des personnes qui font actuellement face aux problèmes de terres. Le président du parti Uprona avait en effet avait parlé d’erreur pour la CNTB de revoir les cas ont été réglés avant que l’actuel président de la CNTB n’accède à ces fonctions.

De la part de Dieudonné Mbonimpa , pas question de s’écarter des lois qui régissent cette institution combien utile pour les sinistrés. Il a dit que les textes de lois en vigueur dans la CNTB accorde aux membres de la commission de revoir la façon dont les problèmes de terres ont été analysées pour des corrections éventuelles.

« Nous voulons identifier les erreurs d’applications que nous n’avons cessé de relever ici et là et la loi nous le permet . Le devoir de faire justice aux sinistrés aussi nous y oblige indépendamment de ce qu’en pense certains », a-t-il martelé.

La CNTB a enregistré depuis 2006 plus de 28900 cas de conflits fonciers. Plus 10.000 d’entre eux à l’amiable ont été réglés à l’amiable. La CNTB a réglé selon les en vigueur plus de 3000 cas. Plus de 4200 ont été réglés par les autorités administratives et les conseils de familles.

Le président du parti Uprona a dit de sa part que la CNTB est en train de revoir les cas de règlement à l’amiable à travers le pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

894 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 8 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 4 %)

Bujumbura : La liste des Bashingantahe s’allonge,(popularité : 3 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 3 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 3 %)

Vers une prise illégale d’intérêt ,(popularité : 3 %)

La société civile et la mairie de Bujumbura à couteau tiré ,(popularité : 3 %)

Suspension de la grève des enseignants ,(popularité : 3 %)

Les droits des civiles au sein de la police bafoués ? ,(popularité : 3 %)