Invectivé par la CNTB




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 2 août 2012  à 17 : 35 : 02
a

La commission Nationale de terre et autres biens , CNTB vient de rendre public ce jeudi un communiqué dans lequel elle accuse le président du parti Uprona, Bonaventure Niyoyankana de vouloir s’ingérer dans les activités de ladite commission. Le rédacteur de ce communiqué recours à des invectives pour qualifier le président de ce parti.

Pour le porte parole de la CNTB, Dieudonné Mbonimpa le président de l’Uprona veut se prendre pour un super parlementaire qui a besoin d’être le porte parole des personnes qui font actuellement face aux problèmes de terres. Le président du parti Uprona avait en effet avait parlé d’erreur pour la CNTB de revoir les cas ont été réglés avant que l’actuel président de la CNTB n’accède à ces fonctions.

De la part de Dieudonné Mbonimpa , pas question de s’écarter des lois qui régissent cette institution combien utile pour les sinistrés. Il a dit que les textes de lois en vigueur dans la CNTB accorde aux membres de la commission de revoir la façon dont les problèmes de terres ont été analysées pour des corrections éventuelles.

« Nous voulons identifier les erreurs d’applications que nous n’avons cessé de relever ici et là et la loi nous le permet . Le devoir de faire justice aux sinistrés aussi nous y oblige indépendamment de ce qu’en pense certains », a-t-il martelé.

La CNTB a enregistré depuis 2006 plus de 28900 cas de conflits fonciers. Plus 10.000 d’entre eux à l’amiable ont été réglés à l’amiable. La CNTB a réglé selon les en vigueur plus de 3000 cas. Plus de 4200 ont été réglés par les autorités administratives et les conseils de familles.

Le président du parti Uprona a dit de sa part que la CNTB est en train de revoir les cas de règlement à l’amiable à travers le pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

922 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 15 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 7 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 5 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 5 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 5 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 5 %)

Célébration de la libération de Bob Rugurika à Bujumbura,(popularité : 5 %)

Muyinga : Les chrétiens doivent s’engager dans la politique,(popularité : 5 %)

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille,(popularité : 5 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 4 %)