Le comité central est gestionnaire de la crise de l’Uprona




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 4 août 2012  à 10 : 00 : 44
a

« Le forum de Gitega qualifié à tort de session du comité central relève d’une manipulation politique en ce sens qu’il n’obéit à aucune règle qui gouverne le parti Uprona. Que ce soit dans sa convocation, dans le mandat de ceux qui y ont été invités ou encore dans la gestion de ses délibérations, ce forum n’avait rien de légal, ce sont les propos d’Evariste Ngayimpenda, lors d’une conférence de presse animée ce vendredi. Il a ajouté que les 3 mois qui ont été accordés au député Niyoyankana Bonaventure et son vice sont en marge de la loi.

Pour Ngayimpenda Evariste, ce forum a vu la participation des personnes qui avaient été choisies par Bonaventure Niyoyankana et Thérence Sinunguruza non pas pour les intérêts du parti mais pour les leurs. Outre que la majorité du comité central n’y avait pas été invitées, le gros des participants n’avaient pas la qualité de siéger au comité central.

Les trois mois qui ont été accordés au président de l’Uprona pour mieux préparer les élections ne sont pas du tout nécessaire car Niyoyankana a brillé en divisant les membres du parti de Rwagasore, constate Ngayimpenda Evariste.

Il a dit que même dans la récente session certains parmi les membres de ce parti ont demandé au président de l’Uprona de tout faire pour que la crise qui secoue le parti de Rwagasore au niveau du comité central cesse. La doléance émanerait notamment du secrétaire provincial de Ngozi, celui de Ruyigi et autres selon les personnes qui avaient pris part à cette conférence de presse.

Dans l’entre temps, les représentants du parti Uprona estiment que la gestion du parti se trouve dans les mains du comité central conformément au prescrit de l’article 33 de ce parti.

Un membre de l’Uprona pour la réhabilitation va-t-il remporter les présidentielles de l’Uprona ? Pour les membres de ce courant, l’essentiel est de retrouver l’union des membres et les idéaux de l’Uprona qui souffre de la mauvaise gouvernance dont Niyoyankana est depuis plus de 2 ans responsable.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

673 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 10 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 3 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)