Le comité central est gestionnaire de la crise de l’Uprona




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 4 août 2012  à 10 : 00 : 44
a

« Le forum de Gitega qualifié à tort de session du comité central relève d’une manipulation politique en ce sens qu’il n’obéit à aucune règle qui gouverne le parti Uprona. Que ce soit dans sa convocation, dans le mandat de ceux qui y ont été invités ou encore dans la gestion de ses délibérations, ce forum n’avait rien de légal, ce sont les propos d’Evariste Ngayimpenda, lors d’une conférence de presse animée ce vendredi. Il a ajouté que les 3 mois qui ont été accordés au député Niyoyankana Bonaventure et son vice sont en marge de la loi.

Pour Ngayimpenda Evariste, ce forum a vu la participation des personnes qui avaient été choisies par Bonaventure Niyoyankana et Thérence Sinunguruza non pas pour les intérêts du parti mais pour les leurs. Outre que la majorité du comité central n’y avait pas été invitées, le gros des participants n’avaient pas la qualité de siéger au comité central.

Les trois mois qui ont été accordés au président de l’Uprona pour mieux préparer les élections ne sont pas du tout nécessaire car Niyoyankana a brillé en divisant les membres du parti de Rwagasore, constate Ngayimpenda Evariste.

Il a dit que même dans la récente session certains parmi les membres de ce parti ont demandé au président de l’Uprona de tout faire pour que la crise qui secoue le parti de Rwagasore au niveau du comité central cesse. La doléance émanerait notamment du secrétaire provincial de Ngozi, celui de Ruyigi et autres selon les personnes qui avaient pris part à cette conférence de presse.

Dans l’entre temps, les représentants du parti Uprona estiment que la gestion du parti se trouve dans les mains du comité central conformément au prescrit de l’article 33 de ce parti.

Un membre de l’Uprona pour la réhabilitation va-t-il remporter les présidentielles de l’Uprona ? Pour les membres de ce courant, l’essentiel est de retrouver l’union des membres et les idéaux de l’Uprona qui souffre de la mauvaise gouvernance dont Niyoyankana est depuis plus de 2 ans responsable.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

687 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 3 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 2 %)