Crainte autour de la réhabilitation du centre de santé de Bwiza




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 9 août 2012  à 18 : 42 : 52
a

Le conseil communal de Bwiza exige à plus de 60 commerçants propriétaires des containers, restaurants et stands situés plus proche du centre de santé de Bwiza de quitter ces localités en vue de favoriser l’extension et la réhabilitation du centre de santé de Bwiza.

Selon les propos du président du conseil communal de Bwiza, cette commune a bénéficié d’un fond de 18 millions de francs Bu de la part d’une commune de la Belgique pour exécuter ces travaux. Depuis le 13 mars de cette année, ces commerçants ont reçu l’ordre de quitter les lieus selon l’administrateur communal de Bwiza afin que ces travaux aient lieu.

En 2000, la plupart de ces commercants ont perdu des sommes colossales d’argent suite à une incendie qui avait emporté les biens qui se trouvaient dans les Kiosques du marché de la commune de Bwiza . En collaboration avec la mairie de Bujumbura, la commune de Bwiza avaient prêté des espaces inoccupés aux commerçants suite aux pertes énormes dont ils venaient de subir a indiqué le président du conseil communal.

Mais ces commerçants indiquent que ce délai de deux semaines qui leur a été accordé pour qu’ils aillent ailleurs est insuffisant. Certains ont dit qu’ils sont incapable de déplacer la menuiserie et autres matériel en raison des moyens financiers et autres qu’un tel projet exige.

Ces commerçants ont demandé au commissaire du marché d’aller leur chercher des stands à l’intérieur du marché puisque ces espaces existaient avant que ledit marché ne prenne feu. Nous demandons au conseil communal de ne pas nous chasser aussi vite car beaucoup d’entre nous avaient contracté des crédits avant d’ériger les différents stands en 2000.

Le président du conseil communal a dit de sa part que ces commerçants ont eu le temps de se préparer car ils en étaient au courant depuis plus de 5 mois déjà.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

538 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 5 %)

Bururi : Des huttes côtoient des villas au chef-lieu de la province,(popularité : 3 %)

Burundi , meilleur élève de la francophonie,(popularité : 2 %)

Hôpital général de Mpanda : des lieux d’aisance non fonctionnels ,(popularité : 2 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 2 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 2 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 1 %)

Désiré Niyondiko n’est plus,(popularité : 1 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 1 %)

Un pasteur conservateur nous a quitté,(popularité : 1 %)