L’hôpital communautaire de Kigutu a tout sauf l’électricité




Par: Désiré Nimubona , mercredi 15 août 2012  à 09 : 20 : 17
a

L’hôpital de Kigutu, un projet du Village Health Works (VHW) fait face à un manque de courant électrique, comme l’annonce son fondateur, Deo Niyizonkiza dans une interview exclusive à la radio Isanganiro.

« Nous avons un manque de courant électrique (…), c’est un problème sérieux, on a expliqué ce problème aux autorités et nous attendons la réponse », déplore désespérément Niyizonkiza.

Se servant de temps en temps d’un groupe électrogène pour se procurer du courant à côté des plaques solaires qui fonctionnent tout le temps, l’hôpital de Kigutu connaît des effectifs des malades qui vont croissant depuis sa création en 2006.

Le médecin fondateur de Kigutu regrette que l’hôpital ait investi beaucoup dans l’achat des appareils de télémédecine mais se retrouve dans l’impossibilité de bien soigner ses patients qui finissent par perdre leur vie.

« Nous venons d’envoyer un enfant en Israël pour ses soins de santé alors qu’on pouvait le faire nous-mêmes si nous avions du courant, » regrette Niyizonkiza.

Il fait savoir qu’en moyenne, 100 malades par jours affluent dans cet hôpital en provenance des communes de Rumonge, Nyanza-Lac, Bujumbura, Ruyigi et partout ailleurs dans le pays.

C’est un hôpital à bras ouverts, souligne Niyizonkiza, ajoutant que même les malades de la R.D Congo et du Rwanda viennent souvent se faire soigner dans cet hôpital humanitaire, qui ne demande même pas d’argent contre ses services aux patients.

48% des malades qui viennent se faire soigner dans cet hôpital sont des rapatriés, et selon le fondateur de l’hôpital, il s’agit essentiellement de ces gens les plus démunis qui sont exposés à la pauvreté et à toutes ses conséquences. Il demande que le Gouvernement ait pitié de ces souffrants.

Village Health Works est une ONG locale fondée sur le respect des vies humaines, la santé et leur autosuffisance économique, qui a initié le projet de l’hôpital de Kigutu a aussi initié d’autres projets, tels que la création des coopératives des populations environnantes. Ces dernières, en guise de remerciement de celui qu’elles qualifient « de héro », viennent chaque vendredi matin faire des travaux d’entretiens de cet hôpital.

Cet hôpital a aussi lancé des projets liés à l’agriculture et à l’élevage. Des sources sur place soulignent que vers la fin du mois d’aout 2012, les vaches, les chèvres laitières et des poules, seront distribuées gratuitement à la population des environs membres des coopératives, de même que des semences sélectionnées.

Un simple tour dans l’hôpital de Kigutu, des échanges avec le personnel et même les malades, la conclusion serait que l’hôpital a tout sauf de l’électricité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1147 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 12 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 11 %)

EDUCATION/Pas de désœuvrement dans les classes de 9 ème à kabezi,(popularité : 11 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 10 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 9 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 9 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 9 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 9 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 9 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 9 %)