Cette doléance de l’APRODH sera-t-elle satisfaite ?




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 17 août 2012  à 13 : 37 : 44
a

Le président de l’association pour la défense des droits de l’homme et des détenus, Pierre Claver Mbonimpa demande qu’un délai supplémentaire soit accordé à la commission d’enquête sur les exécutions extrajudiciaires pour continuer son travail.

Dans un point de presse ce vendredi à Bujumbura, M. Mbonimpa a rappelé que cette commission avait en effet été mise en place par le procureur général de la république pour enquêter les cas de violations des droits de l’homme pendant deux mois.

Ce délai a expiré le 12 de ce mois selon les défenseurs des droits de l’homme. Sans plus de précisions, le procureur général de la république a dit que celle-ci d’ici peu de jours rendra publique les résultats de ses enquêtes.

Au cours de ce point de presse en effet, Pierre Claver Mponimpa a dit qu’au regard des résultats de ces enquêtes de ladite commission, il subsiste un écart énorme entre ses résultats et les attentes de la population. Selon lui, 6 personnes présumées accusées d’exécutions extrajudiciaires sont sous les verrous suite au travail de cette commission. De la part de Pierre Claver Mbonimpa, les exécutants ont été arrêtés certes, mais les planificateurs bénéficient toujours d’une protection.

Pierre Claver Mponimpa a dit que l’APRODH avait inventorié plus 78 personnes mortes dans des circonstances qui restent toujours parsemées de zones d’ombres parce que ces personnes furent exécutées parfois par les autorités qui étaient plutôt appelées à les protéger.

Le Bnub avait relevé une soixantaine de personnes mortes dans des circonstances similaires, a souligné le président et représentant légal de l’APRODH.

*

De la part de l’APRODH, si une fois le procureur général de la république n’accorde pas un délai supplémentaire à cette commission, il devrait intimer l’ordre de poursuivre les enquêtes aux magistrats éparpillés dans les parquets de ce pays.

Le procureur général de la république jusqu’à présent ne s’est encore exprimé sur cette doléance. Il a dit qu’il était occupé à autre chose.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

535 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 8 %)

L’APRODH en recours à la CNIDH pour la libération de Mbonimpa ,(popularité : 4 %)

Ils sont interdits d’aller en Europe,(popularité : 3 %)

Les 28 putschistes comparaissent en audience publique,(popularité : 3 %)

Patrice Mazoya libre, L’APRODH scandalisée ,(popularité : 2 %)

Le droit à la vie est en danger,(popularité : 2 %)

Vers une amélioration des conditions de détention,(popularité : 2 %)

La Cour Africaine des Droits de l’Homme en mission au Burundi, l’AJNA satisfaite,(popularité : 2 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 2 %)

Burundi : Dossier putsch, le ministère public interjette appel,(popularité : 2 %)