Le premier Ministre Ethiopien Meles Zenawi n’est plus




Par: Désiré Nimubona , Tuesday 21 August 2012  à 12 : 41 : 33
a

Le premier ministre de la République Fédérale de l’Ethiopie est décédé ce lundi vers 23h 40, comme la télévision de l’Etat vient de l’annoncer.

Agé de 57 ans, Meles Zenawi souffrait d’une maladie inconnue, parce qu’aucune information sur sa maladie n’avait filtré depuis son entourage et sa famille et cela depuis des mois.

Pendant qu’il recouvrait de sa maladie, la télévision a annoncé que Zenawi a eu une infection subite qui a coûté la vie à cet homme politique qui était aux commandes depuis 1991.

La télévision d’Etat Ethiopien qui a annoncé la mauvaise nouvelle a aussi fait savoir que le vice premier ministre Hailemariam Desalegn sera désormais le chef du Gouvernement. Il avait été nommé vice premier ministre et Ministre des relations extérieures en 2010.

Zenawi devient ici le troisième chef d’Etat africain à trouver la mort étant en fonctions en 2012 après Bingu wa Mutarika du Malawi et John Ata Mills du Ghana, qui viennent de s’éteindre étant toujours en fonction.

Biographie

Meles Zenawi est né en 1955 dans le nord de l’Ethiopie dans une famille modeste. Son village connu sous le nom de Adwa est connu comme lieu de la grande défaite des colonisateurs italiens lors de l’invasion colonialiste de l’Afrique. Ainsi son pays sera parmi les rares pays africains à ne pas connaître le joug de la colonisation.

Né Lagesse Zenawi, il a dû changé son nom après la mort d’un jeune activiste tué par des hommes du dictateur Mengstu Hailen Mariam. Il deviendra par après Meles Zenawi, en mémoire de cet activiste du nom de Meles Tekle.

En 1977, le jeune Meles Zenawi va interrompre ses études universitaires en médecine pour aller combattre contre le régime de Mengstu Hailen Mariam, un communiste qui dirigeait d’une main de fer le pays entre 1974 et 1987. A 20 ans, Zenawi va s’associer aux autres combattants dans la création du Front Révolutionnaire Ethiopien de Libération et de la Démocratie (EPRDF).

Il deviendra le président intérimaire après la chute de Mengstu en 1991 et premier ministre en 1995. Meles Zenawi va se représenter encore une fois en 2000, en 2005 puis en 2010 dans des élections et son parti va rafler presque toutes les voix et obtiendra 99%, un score stalinien, dans des élections qui avaient été jugées par la communauté internationale comme n’ayant pas respecté des principes démocratiques.

Son armée et police seront accusées d’avoir tué des centaines et emprisonné des opposants qui dénonçaient les irrégularités observées lors du scrutin.

Le Gouvernement de Meles Zenawi est resté cependant meilleurs allié des Etats Unis et des pays occidentaux engagés dans la lutte contre le terrorisme. Son armée entrera plus d’une fois chez son voisin la Somalie pour livrer la bataille contre les insurgés Al Shebab, alors que les drones américains seront logés dans son pays pour combattre ces insurgés.

Meles Zenawi s’éteint à 57 ans, loin de son pays, dans un hôpital inconnu de l’étranger et sa maladie jusqu’ici inconnue. Cependant, des sources diplomatiques avaient annoncé juillet dernier que le leader Ethiopien serait en train de subir des soins dans un hôpital bruxellois et que même sa santé était fragile.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

919 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Send a message



Dans la même rubrique
a

Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?



a

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».



a

Le 25 mai, pour la mémoire des grands leaders africains



a

« Le terrorisme ne pourra pas plier l’Egypte, il le renforce », dit Amb. A.B Arafa Radwan



a

USA : Donald Trump, élu 45ème Président des USA



a

Les journalistes somaliens lancent leur syndicat après des années sous le joug des insurges



a

Les insurgés somaliens ne contrôlent que moins de 20% du territoire du pays



a

L’avenir de l’Afrique est aux mains des Africains, dit Desalegn



a

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa



a

Foot mercato : L’actualité des transferts





Les plus populaires
Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?,(popularité : 6 %)

Berlin annonce un gèle de 21 millions d’euro d’aide au Rwanda, DW rapporte,(popularité : 2 %)

Bosco Ntaganda est accusé de 13 chefs de crimes de guerre et de 5 chefs de crimes contre l’humanité,(popularité : 2 %)

Simba Bukuru, le nouveau roi des Bafulero,(popularité : 2 %)

Al Shebab « bat de l’aile ,(popularité : 2 %)

Etats Unis : Un étudiant burundais sous menace d’expulsion ,(popularité : 2 %)

Dossier Yannick Nihangaza : L’Australie va expulser le plus grand rouleau compresseur ,(popularité : 2 %)

Forum des femmes francophones ,(popularité : 2 %)

Il sera présent au 14ème sommet de la francophonie en octobre à Kinshasa,(popularité : 2 %)

USA : Une initiative panafricaniste envisage 230 millions de dollars en quatre ans pour l’Afrique ,(popularité : 2 %)