Il est dans les mains de la cour d’appel de Gitega




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 23 août 2012  à 17 : 55 : 59
a

L’administrateur communal de Giharo en province de Rutana, Nyandwi Gilbert, a été arrêté ce mercredi soir et conduit à la cour d’appel de Gitega ce jeudi selon le conseiller du gouverneur cette province, Jean De Dieu Niyonkuru.

L’homme est accusé d’avoir volé 232 sacs de ciments qui étaient destinés à la construction du lycée communal de Rubaho dans cette commune du sud-est du Burundi.

Les sources en provenance de Giharo indiquent que cet homme vivait en cachette en Tanzanie où il venait de passer cinq jours. Il aurait été appelé par ces proches au sein du parti au pouvoir avant d’être arrêté sur ordre du président de la cour d’appel de Gitega selon les mêmes sources.

Siméon Bamboneyeho , membre du conseil communal et ex-administrateur de Giharo, dit que les membres de son parti politique s’étaient récemment divisés sur son cas parce qu’il s’était fait investir Mushingantahe en date du 28 juillet 2012 .

D’autres faits qui pèseraient contre sa personne sont notamment le manque d’implication dans le développement de cette commune la plus vaste du pays mais en arrière en matière de progrès, a-t-il ajouté.

M. Nyandwi aurait aussi favorisé les unions illégales qui sont nombreuses dans cette commune sur base des pots de vin. Il aurait même chassé les enfants orphelins de leurs ménages à Ruhafu, une des collines de Gigaro.

Le ministre de l’intérieur, au cours d’un point de presse a demandé aux administrateurs de se garder de faire ce qui est en dehors de la loi parce qu’ils sont exposés à une multitude de sanctions en faisant toujours référence à Nyandwi Gilbert.

Même dans le mandat du CNDD-FDD passé, les infractions qui pèsent aujourd’hui contre cet homme avaient été portées contre l’ancien administrateur de Giharo.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

728 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Kayanza manque de terres cultivables ,(popularité : 5 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 3 %)

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 2 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 2 %)

2011, année des violations massives des droits de l’homme,(popularité : 2 %)

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU,(popularité : 2 %)

Un agent du SNR arrêté à Gihanga ,(popularité : 2 %)

Les 28 putschistes comparaissent en audience publique,(popularité : 2 %)

La CVR appelle au respect du récit des déposants,(popularité : 2 %)