Région des Grands Lacs : Un peuple blessé dans le besoin de guérison




Par: , mercredi 29 août 2012  à 10 : 59 : 54
a

"Trois Pays, Trois Peuples mais dont le passé est le même, le peuple de la Région des Grands Lacs n’a pas d’autre choix que de tourner la page de son histoire sombre et écrire une autre histoire digne de cette région aux multiples richesses.

"Colonisé et évangélisé au même moment, prisé par les guerres civiles, ce peuple a de blessures héritées de son histoire et de son parcours et ces blessures ont besoin d’être définitivement cicatrisées, " ce sont les propos de ce Professeur, écrivain et évangéliste Béninois, Jean Pliya.

Au terme d’un premier congrès régional sur le Renouveau Charismatique Catholique qui s’est tenu à Bujumbura du 20 au 26 Aout, ce professeur d’Université converti, catholique engagé, affirme que la République Démocratique du Congo, le Burundi et le Rwanda ont eu tous ce qu’il fallait pour être de véritables Pays où il fait beau à vivre, à savoir la parole qui vient de Dieu.

Jean Pliya estime cependant que cette parole prêchée par les missionnaires d’abord a manqué une dimension de foi de la part de ceux à qui elle a été annoncée. Résultat, les peuples de ces trois pays se sont entredéchirés pendant des décennies et les dirigeants n’ont pas œuvré pour le bien de la communauté, et la région n’a pas eu le temps de se lancer sur la voie de développement, d’où la pauvreté extrême qui menace la quasi-totalité de la population.

Selon cet homme des lettres et de foi, la religion n’a pas contribué pour changer la situation en prenant sa responsabilité de ramener le peuple sur les bonnes rails.

Jean Pliya trouve que c’est l’heure de revivre le Renouveau Charismatique. A plus de 90% de « chrétiens » selon les statistiques, la région ne tardera pas à connaître les changements dans tous les aspects si le peuple de la région des Grands Lacs intègre les valeurs fondamentales chrétiennes.

Cet ancien ministre de la communication, de l’éducation nationale, recteur de l’Université de Benin et député à l’Assemblée Nationale, fait également un clin d’œil aux tenants des rênes du pouvoir qui essaient de tout faire pour réconcilier le peuple à travers la politique de Vérité Réconciliation.

"La paix et la réconciliation ne sera jamais possible si la justice indépendante et équitable n’est pas garantie," dit-il, ajoutant que les responsables ne doivent jamais travailler pour leurs propres intérêts et doivent éviter de dilapider les biens publics.

Convaincu que seul Dieu peut changer et guérir ce peuple de ses blessures, Jean Pliya trouve que le peuple de la Région des Grands Lacs n’a d’autre choix que de vivre la Foi authentique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

749 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 7 %)

Un ministre qui serait l’auteur de la crise selon le STUB,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Ils fuient Bujumbura,(popularité : 3 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 3 %)

Nyanza lac : Des escrocs se font agents de la CNTB ,(popularité : 3 %)

L’Ombudsman et le Ministre de l’Intérieur dans le collimateur de la COMIBU,(popularité : 3 %)

Burundi : La terre, un des défis pour le retour des réfugiés ,(popularité : 3 %)