Giteranyi : la population fuit la pauvreté




Par: Désiré Nimubona , vendredi 31 août 2012  à 15 : 59 : 03
a

Au moins 50 familles de la commune de Giteranyi, en province de Muyinga ont quitté leurs ménages après avoir vendu tous leurs biens et se sont rendus en Ouganda.

Selon le conseiller social de l’administrateur de Giteranyi, ces familles vont en Ouganda dans un camp de réfugiés de Nakivalé, qui abrite des milliers de réfugiés en provenance des pays comme le Congo et le Rwanda essentiellement.

Janvier Ndagijimana, conseiller social de l’Administrateur de Giteranyi, souligne que les proches des familles parties en Ouganda disent que ces personnes fuient la pauvreté extrême.

En plus, ajoute-t-il, les biens de ces familles, une fois vendus, sont achetés à des prix plus ou moins bas, sans rien laisser pour l’avenir.

La commune de Giteranyi est parmi les communes les plus peuplées du pays selon ce conseiller social de l’administrateur.

Prenant référence aux résultats du recensement général de la population et de l’habitat de 2008, M.Ndagijimana dit que la densité moyenne de cette commune est de 500 habitants/km².

Les terres sont exiguës, ajoute-t-il, si bien qu’il est impossible de vivre, du moins pour ceux qui ne vivent que la terre, sans aucune autre activité génératrice de revenue.

Si la commune de Giteranyi se vide de sa population qui fuit vers d’autres coins de l’Afrique de l’Est, c’est aussi un lieu stratégique pour le rassemblement des émigrants clandestins vers les pays voisins surtout le Rwanda et l’Ouganda.

En juin 2012, une vingtaine de gens venus des provinces du sud du Burundi comme Makamba et Rutana, sont tombés dans un filet tendus par la police et disaient qu’ils se dirigeaient vers l’Ouganda à la recherche du travail.

Cette « émigration » juvénile inquiétait la population qui, à son tour, a alerté la police pour tendre un piège à ces jeunes sur le chemin de l’Ouganda.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

623 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 21 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 8 %)

L’eau propre, une denrée rare dans la ville de Rumonge,(popularité : 7 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 5 %)

L’éducation n’a pas de limites,(popularité : 5 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 5 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 5 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 5 %)

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale ! ,(popularité : 5 %)

Ecole Fondamentale : Plus de patience pour son début SVP,(popularité : 5 %)