Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Nzabampema déclare la guerre contre le Burundi




Par: Désiré Nimubona , Monday 3 September 2012  à 19 : 01 : 51
a

Un communiqué de presse signé par un certain Aloys Nzabampema vient de tomber sur la table de rédaction de plusieurs médias de Bujumbura.
Un groupe militaire, visiblement neuf, dénommé « FNL Ubugabo burihabwa » vient d’annoncer le lancement de la guerre contre le pouvoir de Bujumbura.

Ce groupe militaire, qui n’a pourtant pas annoncé son aile politique, souligne que les membres du FNL ont été exécutés par le pouvoir de Bujumbura sans aucune intervention de la communauté internationale.

En plus la montée de la corruption et les malversations économiques imputables au parti présidentiel, le CNDDFDD se sont multipliés ces derniers jours sans aucune forme de résistance de la population burundaise.

Selon ce document, portant la signature de Nzabampema et le logo du parti FNL, ce sont ces raisons qui sont à l’origine de la reprise des combats dans ce pays qui en a connu par milliers dans son passé, un passé toujours marqué par des versements de sang.

Cette déclaration de Nzabampema coïncide avec une attaque des hommes non encore identifiés qui ont attaqué une position militaire de Karagara dans la commune de Mutimbuzi cette nuit, sans faire de victimes.

En plus, cette déclaration coïncide aussi avec le message enregistré du président déchu mais qui se réclame toujours président du FNL, Agathon Rwasa, en cavale depuis près de deux ans. Agathon Rwasa avait envoyé des messages à ses fidèles sur des cassettes, des messages qui sont tombés aussi sur les tables des médias locaux et internationaux travaillant à Bujumbura.

Selon ce message, Rwasa se montre inquiet des exécutions extrajudiciaires et surtout par les projets de lois sur les partis politiques et surtout la nouvelle loi sur la presse, actuellement sur la table du parlement. Ce message ne dit pas cependant un mot sur la reprise des hostilités par une quelconque organisation.

C’est un piège, lance Jacques Bigirimana

« Cette déclaration ne vient pas arranger les choses parmi les membres du FNL », ceux pro Rwasa et ceux pro Miburo qui étaient, selon lui, au stade finale de leur réunification, après l’éviction de Rwasa de la tête du parti FNL, souligne Jacques Bigirmana, secrétaire général du FNL (aile Miburo).

Selon lui, Nzabampema n’a jamais été à la tête des FNL, ne l’est pas et ne le sera jamais. Il ne connaît pas la vie des FNL dans les montagnes actuellement, raison pour laquelle ce qu’il a dit n’engage que lui, annonce Bigirimana, visiblement sidéré.

Cette formation, pari que même Rwasa, en cavale depuis un certain temps n’est pas impliqué dans cette situation. Une main invisible est, selon lui, derrière ce coup, et annonce que le temps va le démontrer, accusant indirectement certains politiciens de l’ADC-Ikibiri, mais se réservant à citer leurs noms.

Et l’ADC-Ikibiri ?

L’Alliance des Démocrates pour le Changement a lui aussi accueilli avec étonnement les déclarations d’Aloys Nzabampema. Le porte-parole de cette coalition n’y croie pas en une seule seconde. Chauvineau Mugwengezo laisse entendre que « les déclarations de Nzabampema n’engagent que lui ».

Joint par téléphone par la rédaction, Mugwengezo rejette aussi les accusations de l’aile du FNL pro Miburo, des accusations selon lesquelles, certains politiciens de cette coalition seraient derrière ces déclarations. Selon lui, c’est une façon de ternir l’image de cette coalition, qui, selon lui, mène une politique sans arme.

Rwasa reste représenté dans les réunions de l’ADC-Ikibiri, jusqu’à ce qu’il dira lui-même qu’il quitte la coalition, martèle Mugwengezo.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1444 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Send a message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu





Les plus populaires
Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 15 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 13 %)

Cibitoke : Les points d’entrées au Congo sur la Rusizi fermés,(popularité : 13 %)

Cibitoke : Accident mortel à Nyamitanga ,(popularité : 13 %)

Un incendie détruit deux kiosques au marché de Ngozi,(popularité : 13 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 13 %)

Bururi : Commémoration de vingt ans après les massacres des 40 séminaristes de Buta ,(popularité : 13 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 12 %)

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme,(popularité : 12 %)

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient ,(popularité : 12 %)