UPRONA : Persistance des divergences




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 5 septembre 2012  à 18 : 14 : 02
a

Alors que le congrès de l’UPRONA destiné au renouvellement des responsables à la tête de ce parti est prévu le 16 de ce mois, l’entente n’est pas au rendez vous entre les membres de ce parti et ceux regroupés au sein de l’aile de la réhabilitation, comme cela est apparu à travers les conférences de presse des différents responsables de ces deux organisations politiques ce mercredi.

Selon en effet le professeur Evariste Ngayimpenda de l’aile de la réhabilitation, ce congrès ne vise qu’à inéluctablement enterrer les idéaux du parti du prince Louis Rwagasore.

Depuis plus de 2ans, le parti UPRONA est géré par le tandem Bonaventure Niyoyankana - premier vice président de la république qui ne visent qu’à leurs intérêts égoïstes mettant ainsi en mal la substance des idéaux du parti du prince Louis Rwagasore.

Ngayimpenda Evariste s’est inscrit en faux contre l’appel lancé par le président de l’Uprona sur la tenue du congrès de ce parti prévue le 16 de ce mois. Il a signalé que, depuis le congrès de juillet de cette année, la gestion de l’UPRONA se trouve entre les mains du comité central de ce parti. Selon lui, seul le comité central a les prérogatives d’inviter les upronistes au renouvellement des membres à la tête de ce parti.

Il a demandé au ministre de l’intérieur d’user des prérogatives que lui accorde la constitution pour empêcher la tenue de ce congrès qui, selon l’Uprona de la réhabilitation, risque d’avoir lieu en violation de la loi.

Au moment où l’aile de la réhabilitation de l’UPRONA jette plutôt le tord sur le tandem Bonaventure Niyoyankana - Thérence Sinunguruza, le premier relègue à l’écart les préoccupations d’Evariste Ngayimpenda . « Comment est –ce- que, j’aurais pu inviter des personnes qui ne me reconnaissent plus à la tête de ce parti », a-t-il dit en souriant.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

764 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 49 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 24 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 22 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 22 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 21 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 21 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 21 %)

Une personne tuée et d’autres blessées dans des violences à Bujumbura,(popularité : 18 %)

Les collinaires, des élections différentes des autres,(popularité : 17 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 17 %)