UPRONA de souche ou parti satellite du CNDD FDD ?




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 18 septembre 2012  à 09 : 15 : 27
a

« C’est devenu un secret de polichinelle, l’Uprona est un parti satellite du Cndd Fdd car le 4ème congrès de L’Uprona qui a vu Charles Nditije à la tête de ce parti n’avait rien de légale aussi bien juridiquement que politiquement. En accordant la permission de la tenue de ce congrès au président de l’Uprona Bonaventure Niyoyankana, le ministère de l’intérieur, Edouard Nduwimana a été téléguidé ».

C’est l’avis du politologue Siméon Barumwete ce lundi s’exprimant sur les conséquences auxquelles fait face le parti de Rwagasore , le père de l’indépendance du Burundi suite à l’élection de Charles Nditije à la tête de ce parti. Une élection que le courant de la réhabilitation dudit parti n’ait pas cautionné la tenue de ce congrès .

Selon lui, l’issue de ce congrès risque inéluctablement de peser lourdement sur l’épaule l’Uprona d’une part et sur celui du pouvoir de Bujumbura de l’autre.

Les nouveaux visages à la tête de l’UPRONA auront du mal à imposer leur crédibilité car leur légitimité n’est pas prouvée, ajoute Barumwete.

Le fait que le ministre de l’intérieur ait accordé la permission de la tenue de ce congrès en violation de la loi, selon le politologue Barumwete montre aussi que l’immixtion de la justice dans les affaires politiques est une triste réalité.

Ce congrès a eu lieu dans un contexte de controverse à la fois politique et juridique et risque de discréditer non seulement l’Uprona aussi bien le pouvoir de Bujumbura.

Jean Baptiste Manwangari , le chef de fil du courant de la réhabilitation de l’Uprona estime de sa part que le premier vice président de la république Thérence Sinunguruza est l’élément clé de cette crise sans fin à laquelle le parti se trouve confronté.

Le sénateur Emmanuel Nkengurutse membre de l’uprona aborde dans le même cheminement. Selon lui, la violation des lois au nom de la force politique dont jouissent Niyoyankana Bonaventure et Thérence Sinunguruza sont certaines des causes ayant motivées la tenue de ce congrès.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

712 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 10 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 9 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 6 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 4 %)

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul,(popularité : 3 %)

Bujumbura : Que devient le prochain round d’Arusha ?,(popularité : 3 %)

Le torchon brûle entre militants du CNDD-FDD en Commune de Muyinga,(popularité : 3 %)

L’opposition burundaise contre les relations Burundo-Iranienne ,(popularité : 3 %)

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées ,(popularité : 3 %)