L’Inde et le Burundi signent un mémorandum d’entente




Par: Désiré Nimubona , mardi 18 septembre 2012  à 12 : 36 : 56
a

Le président Pierre Nkurunziza vient de signer un Mémorandum d’Entente avec le premier ministre indien Manmohan Singh ce mardi matin à New Dheli.

Selon Prokelara News et DDnews, « L’Inde, (…) vient d’ouvrir une ligne de crédit de 40 million de dollars au Burundi, un pays riche en minerais de l’Afrique de l’Est ».

L’Inde et le Burundi viennent aussi de conclure des accords de coopération dans des domaines variés tels que l’éducation, la santé et la médecine, ce qui permet de cimenter les relations entre les deux pays.

Prokelara News rapporte que la ligne de crédit accordé au Burundi lui permettra de relancer son agriculture et augmenter la production en vivres.

Les deux dirigeants ne se sont pas limités à ces accords uniquement. Selon ce tabloïde, l’Inde et le Burundi veulent agir ensemble dans la lutte contre la piraterie. En plus, l’Inde vient d’obtenir du Burundi un soutien dans la recherche d’un siège permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies.

En échange, le Burundi désire être soutenu par cette ancienne colonie britannique, dans sa demande d’adhésion dans la communauté des pays utilisant la langue anglaise, le Commonwealth, selon toujours Prokelara.

Les relations diplomatiques entre le Burundi et l’Inde se sont améliorées ces derniers jours surtout avec l’ouverture de l’Ambassade du Burundi en Inde, actuellement représentée par Aloys Rubuka.

Le pays du sage Ghandi venait d’accorder, il y a quelques mois, un autre crédit de 80 millions de dollars américains pour la réalisation d’un projet de construction de l’un des barrages du Burundi sur la rivière Kaburantwa.

L’Inde va aussi mettre en place un Institut Inde-Afrique pour l’Education et la planification. Le gouvernement de New Dheli est en train d’installer un Centre Excellence des Technologies de l’Information au Burundi.

En marge de cette visite en Inde, il est dit que Pierre Nkurunziza recevra un prix de la part de l’Association locale Mamta établie à New Delhi depuis décembre 1990. Cette organisation qui occupe 14 Etats de l’Inde sur un total des 28 Etats a aussi ses bureaux de représentation au Bangladesh et Nepal, selon le site de Mamta lui-même. La même organisation s’occupe de la santé des mères et des enfants ainsi que la promotion de la jeunesse indienne et des pays dans lesquels elle est implantée.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

866 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Extension de la palmeraie dans les zones potentiellement palmicoles du Burundi, l’OHP satisfait du pas franchi,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 3 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 3 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 3 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 3 %)

Les experts se penchent sur la vie économique de l’EAC au Burundi avant l’Union Monétaire ,(popularité : 3 %)

Révision Budgétaire : le rôle des deux chambres du parlement se cherche encore ,(popularité : 3 %)

Taux d’intérêt bancaire, un casse-tête,(popularité : 3 %)

Les boissons et limonades en hausse de 7,3% en moyenne ,(popularité : 3 %)