Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 18 septembre 2012  à 14 : 08 : 42
a

Jour pour jour, le parti Uprona célèbre législatives. Gabriel Sinarinzi , un des membres d’une faction (qui se dit de restauration d’un Etat de droit) de ce parti a, indiqué que si les membres de ce parti devraient se mettre ensemble pour en sauver les idéaux.

Selon Me Gabriel Sinarinzi , il ne s’avère pas utile de revenir sur les divisions qui ont secoué ce parti de part le passé mais plutôt de penser aux innovations susceptibles d’être mises sur pied pour sauver ce parti de Rwagasore . Il a indiqué que depuis le 07 septembre 1998 les autorités politiques ont une main mise sur le parti Uprona pour leurs intérêts.

La véritable racine du mal de la part de Me Gabriel Sinarinzi est la marginalisation des idéaux du parti au profit de l’opportunisme dont certains se rendent aujourd’hui coupables a-t-il souligné .

De la part de Gabriel Sinarinzi , certaines autorités du pays se sont servis de leur influence pour placer à Kumugumya (siège de l’Uprona) et dans d’autres sphères dudit parti les personnes de leur choix en violations de la loi. Aujourd’hui, le passé semble être ressuscité, a martelé Sinarinzi, qui garde visiblement garde une dent contre Pierre Buyoya, ancien président de la république.

Selon lui, l’unité nationale, la justice, et le développement pour tous restent la pierre angulaire pour sortir de crise de l’Uprona.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

824 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 5 %)

Affaire Bamvuginyumvira : Le pouvoir devrait privilégier le débat ,(popularité : 4 %)

Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président Nkurunziza trace la ligne rouge,(popularité : 3 %)

Muyinga : Le drapeau national, symbole cher ? ,(popularité : 3 %)

La CSTB en contradiction avec les lois en vigueur au Burundi,(popularité : 3 %)

Pierre Nkurunziza prete serment aujourd’hui,(popularité : 2 %)

La société civile dans le collimateur du conseil national de sécurité ,(popularité : 2 %)

La société civile, les syndicats et le gouvernement devraient privilégier le dialogue ,(popularité : 2 %)

La société civile appelle à une grève pacifique en restant dans les ménages,(popularité : 2 %)