Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 18 septembre 2012  à 14 : 08 : 42
a

Jour pour jour, le parti Uprona célèbre législatives. Gabriel Sinarinzi , un des membres d’une faction (qui se dit de restauration d’un Etat de droit) de ce parti a, indiqué que si les membres de ce parti devraient se mettre ensemble pour en sauver les idéaux.

Selon Me Gabriel Sinarinzi , il ne s’avère pas utile de revenir sur les divisions qui ont secoué ce parti de part le passé mais plutôt de penser aux innovations susceptibles d’être mises sur pied pour sauver ce parti de Rwagasore . Il a indiqué que depuis le 07 septembre 1998 les autorités politiques ont une main mise sur le parti Uprona pour leurs intérêts.

La véritable racine du mal de la part de Me Gabriel Sinarinzi est la marginalisation des idéaux du parti au profit de l’opportunisme dont certains se rendent aujourd’hui coupables a-t-il souligné .

De la part de Gabriel Sinarinzi , certaines autorités du pays se sont servis de leur influence pour placer à Kumugumya (siège de l’Uprona) et dans d’autres sphères dudit parti les personnes de leur choix en violations de la loi. Aujourd’hui, le passé semble être ressuscité, a martelé Sinarinzi, qui garde visiblement garde une dent contre Pierre Buyoya, ancien président de la république.

Selon lui, l’unité nationale, la justice, et le développement pour tous restent la pierre angulaire pour sortir de crise de l’Uprona.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

809 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 19 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 3 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 3 %)

Affaire Bamvuginyumvira : Le pouvoir devrait privilégier le débat ,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

La CSTB en contradiction avec les lois en vigueur au Burundi,(popularité : 2 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 2 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 2 %)