Pierre Nkurunziza de retour de l’ Inde, les cours s’arrêtent en Mairie




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 20 septembre 2012  à 18 : 44 : 23
a

Certaines écoles de la Mairie de Bujumbura n’ont pas eu cours ce jeudi parce que les élèves étaient allés accueillir le président de la république du Burundi à son retour de l’Inde, comportement qui n’a pas plu à l’opposition et à la société civile burundaise.

Chauvineau Mugwengezo, porte-parole de l’Alliance Démocratique pour le Changement, ADC-Ikibiri, indique qu’un tel comportement ne diffère pas de celui des dictateurs des époques révolues.

"Un tel comportement est semblable à celui des dictateurs qui ont existé dans des pays comme l’Ouganda et ailleurs", martèle-t-il.

Il trouve regrettable que, dans un pays aussi pauvre comme le Burundi, les citoyens s’absentent au service. Selon lui, il ya une perte énorme pour le pays suite à cet arrêt des activités.

La société civile burundaise perçoit autrement cet arrêt des cours dans les écoles de la Mairie de Bujumbura.

Selon Pacifique Nininahazwe, Délégué Général du Forum pour le Renforcement de la Société Civile, FORSC, le fait que le président de la république du Burundi ait été primé est une bonne chose en soi. Cependant, les parents n’avaient pas été contactés pour qu’ils laissent leurs enfants aller s’asseoir sur la route sous un soleil de plomb.

En effet, le président burundais, Pierre Nkurunziza était en Inde dans une visite de travail et devait retourner ce jeudi.

En marge de cette visite, il a reçu un prix de la part d’une Association indienne dénommée Mamta qui participe dans la santé de la mère et de l’enfant depuis 1990. C’est ce prix qui a poussé à la mobilisation de la population en mairie de Bujumbura pour accueillir le président burundais revenu avec un prix.

A cet effet, il était 7 heures de ce jeudi quand les élèves sont partis à pieds de leurs écoles secondaires respectives vers la route menant à l’aéroport international de Bujumbura où le président de la république devait passer, accompagné de certains des membres du gouvernement et des proches du parti au pouvoir.

De l’aéroport au monument des Nations Unies en passant par le quartier industriel, les élèves et certains habitants de la ville de Bujumbura étaient au bord de la route en attendant son retour qui a finalement eu lieu vers 10 heures du matin.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

817 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 3 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 2 %)

Le Burundi favorable à l’indépendance du Kosovo ,(popularité : 2 %)

Commission d’enquête judiciaire sur Cibitoke ,(popularité : 2 %)

Vers la dissolution de certains partis politiques,(popularité : 2 %)

La CENI : Le FNL de Rwasa a été relégué à l’écart ,(popularité : 2 %)