Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Le tambour burundais perd de sa substance culturelle




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 21 septembre 2012  à 17 : 04 : 01
a

Antime Baranshakiye s’indigne de l’usage abusif du tambour burundais à l’encontre de la culture burundaise qui le reconnaît comme symbole de la royauté.

Dans un entretien avec la presse ce vendredi, Antime Baranshakiye a indiqué que les burundais utilise le tambour dans des activités commerciales et au cours de différentes fêtes sociales comme les mariages, les naissances et autres en violation des normes culturelles de ce pays.

« Des groupes se sont organisés aujourd’hui ici et là à travers le pays pour répondre aux besoins de certaines personnes qui exigent la présence des tambourinaires dans les fêtes sociales à condition de recevoir de l’argent », regrette-t-il.

« Jamais dans l’histoire de ce pays une seule personne ne pouvait pas exiger que l’on batte les tambours en sa présence, sauf le roi seul », déplore toujours Antime Baranshakiye.

Il indique que les tambours actuellement devraient retentir en présence du président de la République, qui remplace valablement le roi depuis la chute de la monarchie au Burundi.

Dans le passé, le tambour pouvait aussi retentir en cas de fêtes nationales comme l’Umuganuro, fête des semences au niveau nationale, qui symbolisait aussi l’unité des burundais dans la tradition burundaise.

Puisque le tambour est le patrimoine culturel important dans la tradition burundaise, Antime Baranshakiye estime que cette valeur culturelle devrait être sauvegardée.

Le ministre de la jeunesse, des sports et de la culture, Jean Jacques Nyenimigabo, signale de sa part que le ministère dont il a la charge est à l’œuvre pour l’élaboration des lois de nature à favoriser la protection de ce patrimoine culturel.

Il a dit que le même ministère va d’ici peu proposer le Tambour Burundais comme patrimoine culturel mondial de l’Unesco.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1112 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 17 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 13 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 9 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 9 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 9 %)

Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat,(popularité : 8 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 8 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 8 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 8 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 8 %)