Peut–on parler de campagne électorale ?




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 25 septembre 2012  à 11 : 39 : 01
a

Depuis plus de deux semaines, le parti au pouvoir reçoit dans ses rangs les membres qui adhèrent à ce parti comme le confirment ici et là les responsables du parti CNDD-FDD.

Certains d’entre eux quittent les partis de l’opposition extraparlementaire et sont reçus publiquement par le parti au pouvoir. Cela a eu lieu en province de Mwaro, Makamba et Bururi pour ne parler que celles-ci.

En province de Makamba , plus 700 se sont rendus au CNDD-FDD dont le président de l’Union pour le Progrès et le Développement dans cette province, Egide Ndayizeye, la semaine écoulée.

Plus d’un qualifient cette pratique de campagne électorale en violation de la loi puisque celle-ci n’a pas encore officiellement commencé.

Le porte-parole de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, Prosper Ntahorwamiye, a indiqué à la presse que visiblement le parti au pouvoir n’a rien violé comme loi de nature à culpabiliser le parti présidentiel.

Selon lui, tous les partis politiques ont le droit d’accueillir de nouveaux membres dans leurs rangs respectifs comme le CNDD-FDD le fait aujourd’hui.

De la part de Prosper Ntahorwamiye, la loi régissant les partis politiques n’a pas encore été mise en place par le ministère de l’intérieur.

Le porte-parole du parti FNL, Emmanuel Miburo, aile qui serait proche du CNDD-FDD, a demandé au ministre de l’intérieur de laisser tous les autres partis politiques à se lancer dans la campagne électorale puisqu’il ferme les yeux quand le parti au pouvoir se rend dans les provinces de l’intérieur du pays pour présenter les membres qui adhèrent à ce parti.

Selon lui, c’est devenu un secret de polichinelle que c’est pour le CNDD-FDD une manière malicieuse de faire campagne électorale.

Il a demandé au ministre de l’intérieur de laisser les membres des autres partis politiques faire de même et à la police de ne pas constituer une entrave dans ces activités.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

658 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa



a

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge



a

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées



a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG





Les plus populaires
Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre,(popularité : 100 %)

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 11 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 6 %)

Le Burundi gagne un palais présidentiel ,(popularité : 5 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 2 %)

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 1 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 1 %)

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 1 %)