Probable injustice dans la justice




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 26 septembre 2012  à 22 : 35 : 30
a

« L’article 38 alinéa 6 de la loi anti corruption, qui précise que les responsables du ministère public doivent notamment recruter sur concours des examens ou sur des bases transparentes, a été violée.

La façon dont les 21 personnes ont été engagées est caractérisée par des zones d’ombres, » ce sont les propos du représentant de l’ONG locale Parole et Action pour le Réveil de la Conscience et le changement des Mentalités, PARCEM, au cours d’un point de presse ce mercredi sur la position de cette organisation après la prestation de serment par une vingtaine de magistrats.

Ces magistrats ont prêté devant le président de la république le 24 septembre de cette année, jour de la rentrée judiciaire.

De la part de PARCEM, la façon dont ces personnes ont été engagées n’est pas claire.

Il estime que si ces magistrats ont été engagés avant 2006, la loi n’a pas été observée en occurrence certains articles de la loi de anti corruption et les autres textes dont celui qui régit le corps de la justice.

Il a indiqué que si ces magistrats ont été engagés pendant que l’actuel ministre de la justice et garde des sceaux assure ces fonctions la lumière dans l’analyse des dossiers n’a pas été au rendez-vous.

La PARCEM compte demander à la cour anti corruption d’enquêter sur ce dossier qui laisse un champ libre à la médiocrité et au sectarisme sans nom selon Faustin Ndikumana .

Il a dit qu’il garde confiance par rapport à cette préoccupation notamment parce que le président de la république, Pierre Nkurunziza a osé dire que les pratiques à tendances mesquines et sectaires qui conduiraient au culte de la médiocrité au détriment de la méritocratie telle le régionalisme, la corruption le népotisme le clientélisme doivent être battue en brèche à travers toutes les instances juridictionnelles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

557 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
APRODH : Mauvaises conditions carcérales à Karusi,(popularité : 4 %)

Ngendakumana relaché une journée après son arrestation ,(popularité : 4 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Le sénat valide la nomination de six magistrats,(popularité : 3 %)

Kivyuka : Les assassinés ré-assassinés,(popularité : 3 %)

Il est onvoqué par le Parquet de Makamba,(popularité : 3 %)

Loi sur la presse : les médias portent plainte à la cour constitutionnelle,(popularité : 3 %)

Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 3 %)

Libération provisoire sur cautionnement ,(popularité : 3 %)

Projet de loi sur la presse : HRW demande au Président l’abstention à la promulgation,(popularité : 3 %)