Ils ont faim en attendant leur transfert vers un camp de refugiés




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 28 septembre 2012  à 17 : 43 : 09
a

Près de 300 personnes de la communauté Barundi qui ont fui la guerre au Congo sont logés dans les enceintes des Bureaux de l’Office National pour la Protection des Refugiés et des Apatrides,ONPRA, depuis ce jeudi en provenance de la province de Cibitoke selon Samuel Ndayisenga, coordinateur adjoint chargé de l’administration et de la sécurité des refugiés.

Elles sont composées de femmes et d’enfants essentiellement. Les hommes sont restés sur le champ de bataille selon ces familles. Dans l’entre-temps, certains d’entre eux dorment à même le sol.

Ces personnes ont indiqué à la presse qu’elles manquent cruellement à mettre sous la dent. Cette inquiétude a des fondements car certains parmi les enfants pleuraient à cause de la faim quand nous nous sommes rendus sur les lieus.

Les mères ont indiqué que les vivres qu’elles avaient préparés avant de prendre le large à cause de la guerre se sont épuisés. Ce jeudi dans l’après-midi, l’ONPRA leur distribuaient de la farine de mais.

Samuel Ndayisenga , coordinateur adjoint chargé de l’administration et de la sécurité des refugiés au Burundi, dit que les services habilités sont à l’œuvre pour pouvoir trouver des centres dans lesquels ils peuvent bénéficier des vivres, des soins de santé, de l’eau et des locaux gratuitement.

M. Ndayisenga indique que le camp des refugiés de Bwagiriza en province de Ruyigi est capable d’accueillir un effectif élevé parmi ces refugiés, mais qu’ils attendent que les services de l’ONPRA mènent d’abord des enquêtes sur la nationalité de ces personnes en attendant leur transfert.

"Les Burundais seront cosignés de regagnés leurs ménages tandis que les congolais seront transférés vers une autre localité", a-t-il souligné.

Ces personnes ont fui la guerre qui oppose ces derniers jours la communauté des Bafulero à celles des Barundi établie dans la plaine du Kivu dans la partie du Congo depuis des années.

Les Bafulero sont contre le roi de la communauté Barundi établie en République Démocratique du Congo.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

544 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara





Les plus populaires
Une association chrétienne lance l’assurance vie pour motards et taxi vélo du Burundi ,(popularité : 6 %)

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 6 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 4 %)

Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents,(popularité : 4 %)

Invectivé par la CNTB,(popularité : 4 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 4 %)

Le projet de loi sur la presse contre ‘’une génération sans Sida’’,(popularité : 4 %)

La culture des œuvres de la diaspora se cherche encore ,(popularité : 4 %)

L’OIM plaide pour des rapatriés Burundais,(popularité : 4 %)