La monnaie burundaise flotte, que faire ?




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 8 octobre 2012  à 15 : 56 : 40
a

Le président de l’ONG locale, Parole et Action pour le Réveil de la Conscience et l’Evolution des Mentalités, PARCEM, Faustin Ndikumana appelle la Banque Centrale à plus de Responsabilités sur la problématique de la monnaie Burundaise qui perd de sa valeur en comparaison avec l’euro et le dollar américain ce dimanche.

Cette réaction de PARCEM a lieu au moment où près de deux semaines durant la monnaie burundaise ne cesse de flotter. Un dollar américain varie entre 1500 et 1520 de fbu tandis que l’euro s’achète entre 1960 et 1980 de fbu. De la part de Parcem, cette situation financière s’explique par une série de causes.

La balance des payements est chroniquement déficitaire notamment au chapitre des importations. Les produits d’importation exigent la disponibilité des devises alors que celles-ci ne sont pas nombreuses dans le pays.

Les investissements directs étrangers ne sont pas nombreux dans le pays et même les transferts de la diaspora sont rares selon Faustin Ndikumana. Les bailleurs de fonds ne sont pas aussi nombreux actuellement raison pour laquelle la balance des payements est toujours déficitaire de la part de Parcem.

Pour faire face à cette situation, la Parcem estime que le pouvoir de Bujumbura devrait assainir l’environnement des affaires, notamment en mettant en avant la politique de la bonne gouvernance. Cette politique pourrait, de la part de Parcem, stimuler les bailleurs de fonds et favoriser ainsi les investisseurs étrangers à venir au Burundi .

Il indique aussi que la banque centrale de la république du Burundi devrait gérer parcimonieusement les devises à sa disposition en achetant les besoins de première nécessité uniquement à savoir le carburant et les médicaments en particulier.

Il appelle la BRB à plus de responsabilité notamment en empêchant les banques à faire de la spéculation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

520 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 6 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 2 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 2 %)

Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze visite le Burundi,(popularité : 2 %)

Vers la fermeture du port commercial de Rumonge ?,(popularité : 2 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 2 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 2 %)

L’appui budgétaire pour le Burundi baissera en 2012, prédit le FMI,(popularité : 1 %)

Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 1 %)

Burundi : Recul dans le classement en Indice de Développement Humain ,(popularité : 1 %)