Le Rwanda accusé de violations des droits de l’homme




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 8 octobre 2012  à 11 : 55 : 53
a

Dans son rapport rendu public ce lundi , Amnesty International dit avoir des informations étayées sur 45 cas de détention illégales et 18 cas de tortures ou de mauvais traitements dans un camp militaire et dans d’autres lieux à Kigali entre mars 2010 et juin 2012 .

Amnesty International accuse les services de renseignements militaires rwandais d’être responsables de ces actes de torture, de détentions illégales et de disparitions forcées de civils, dans ce rapport.

L’association de défense des droits de l’homme met en cause le J2, un département des services de renseignements de l’armée, et l’accuse d’avoir torturé des civils en ayant recours aux chocs électriques, en les frappant ou par privation sensorielle, pour les forcer à parler selon le Reuters.

Amnesty accuse aussi le J2 de maintenir des civils dans des centres de détention militaires pendant des mois sans inculpation ni procès de la part de ce journal.
Le ministère rwandais de la Justice a reconnu dimanche certaines détentions illégales, mais affirme que ces exactions ont été traitées par la justice "qui a immédiatement mis en place les mesures de correction nécessaires" souligne encore le même journal

Le ministère n’a pas répondu directement aux accusations de tortures détaillées dans le rapport d’Amnesty. Il s’est borné à dire que ces allégations faisaient "l’objet d’enquêtes via les canaux établis et traitées avec le plus grand sérieux." , indique le journal britannique Reuters.

Le mois dernier, un rapport d’une autre ONG, Human Rights Watch, a accusé le Rwanda de soutenir la rébellion en République démocratique du Congo voisine, et accusé les rebelles du M23 d’être responsables de graves crimes de guerre, notamment de viols et de meurtres.

Le Rwanda a toujours démenti avoir un lien avec le M23 mais de nombreux donateurs occidentaux ont suspendu leurs aides au Rwanda après un rapport des Nations unies affirmant que les autorités rwandaises fournissaient des armes et un soutien logistique aux rebelles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

519 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?



a

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».



a

Le 25 mai, pour la mémoire des grands leaders africains



a

« Le terrorisme ne pourra pas plier l’Egypte, il le renforce », dit Amb. A.B Arafa Radwan



a

USA : Donald Trump, élu 45ème Président des USA



a

Les journalistes somaliens lancent leur syndicat après des années sous le joug des insurges



a

Les insurgés somaliens ne contrôlent que moins de 20% du territoire du pays



a

L’avenir de l’Afrique est aux mains des Africains, dit Desalegn



a

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa



a

Foot mercato : L’actualité des transferts





Les plus populaires
Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?,(popularité : 7 %)

La mort du leader des Al Shebab confirmée ,(popularité : 3 %)

Bosco Ntaganda est accusé de 13 chefs de crimes de guerre et de 5 chefs de crimes contre l’humanité,(popularité : 2 %)

Al Shebab « bat de l’aile ,(popularité : 2 %)

Etats Unis : Un étudiant burundais sous menace d’expulsion ,(popularité : 2 %)

Berlin annonce un gèle de 21 millions d’euro d’aide au Rwanda, DW rapporte,(popularité : 2 %)

Dossier Yannick Nihangaza : L’Australie va expulser le plus grand rouleau compresseur ,(popularité : 2 %)

Forum des femmes francophones ,(popularité : 2 %)

Simba Bukuru, le nouveau roi des Bafulero,(popularité : 2 %)

Le premier Ministre Ethiopien Meles Zenawi n’est plus,(popularité : 2 %)