Francophonie : RDC a touché le talon d’Achille




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 12 octobre 2012  à 18 : 46 : 52
a

Deux jours avant d’arriver en République Démocratique du Congo pour participer au 14ème sommet de la francophonie, le président français, François Hollande, a critiqué négativement les droits de l’homme dans ce pays.

La RDC a directement réagi en indiquant que probablement le président français n’est pas bien informé sur l’état des lieux de la gouvernance en RDC.

La RDC, premier pays qui enregistre plus de personnes qui parlent et écrivent la langue de Molière dans le monde, accueille ce sommet finalement.

Retour sur les causes probables d’un climat politique aigre- doux avant la tenue de ce sommet.

Avant de se rendre en RDC, le président français avait décidé d’y déléguer le ministre ayant en charge la francophonie ou à défaut de délocaliser le sommet selon la RFI puisque la démocratie se cherche encore dans ce pays.

Il s’y rendrait plus utile en exprimant sur place son soutien aux opposants et à la société civile qu’en restant à Paris, estimait encore le journal en ligne.

« J’y rencontrerai l’opposition politique, les militants associatifs, la société civile. C’est le sens de la nouvelle politique africaine de la France : tout dire partout et faire en sorte que ce qui soit dit soit fait", avait-t-il ainsi justifié.

« La raison a des raisons qu’on ne connait pas » dit –on. Pourquoi François Hollande s’estil rendu en RDC ? La RFI relève deux versions possibles. Avant d’être officiellement élu, le président congolais, Joseph Kabila, avait déjà bousculé la Constitution en limitant le scrutin à un seul tour, histoire de mettre toutes les chances de son côté.

Face à neuf candidats, il l’a emporté avec 48,95% des voix, contre 32,33% à son principal adversaire, Etienne Tshisekedi. Du moins officiellement. "Jusqu’à ce jour, on ignore qui a gagné", avait avoué un diplomate français après ces élections.

Aujourd’hui, la tenue de ce sommet en RDC est significative : « L’enjeu pour Kabila est crucial », explique Thierry Vircoulon, chercheur à l’International Crisis Group.

« C’est l’occasion de relégitimer son pouvoir et aussi d’obtenir une manifestation de solidarité face à Kigali », a-t-il poursuivi.

« Mal élu, affaibli par les défections dans l’armée, en crise à nouveau avec son voisin rwandais, le président congolais a plus que jamais besoin de soutiens internationaux », estime le journal le monde.

Kabila aurait touché au talon d’Achille de la France pour que le sommet ne soit délocalisé à l’instar de celui de 1991. La RDC a en effet menacé « d’annuler le sommet et de sortir le plus grand Etat francophone d’Afrique de l’organisation internationale de la francophonie », indique l’observateur.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

679 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?



a

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».



a

Le 25 mai, pour la mémoire des grands leaders africains



a

« Le terrorisme ne pourra pas plier l’Egypte, il le renforce », dit Amb. A.B Arafa Radwan



a

USA : Donald Trump, élu 45ème Président des USA



a

Les journalistes somaliens lancent leur syndicat après des années sous le joug des insurges



a

Les insurgés somaliens ne contrôlent que moins de 20% du territoire du pays



a

L’avenir de l’Afrique est aux mains des Africains, dit Desalegn



a

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa



a

Foot mercato : L’actualité des transferts





Les plus populaires
RDC : Une brigade onusienne dans un ou deux mois ,(popularité : 7 %)

Francophonie : RDC a touché le talon d’Achille ,(popularité : 3 %)

Mahama/Rwanda : Le manque de bois de chauffage, menace pour l’environnement,(popularité : 3 %)

Al Shebab « bat de l’aile ,(popularité : 2 %)

Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?,(popularité : 2 %)

Bosco Ntaganda est accusé de 13 chefs de crimes de guerre et de 5 chefs de crimes contre l’humanité,(popularité : 2 %)

Etats Unis : Un étudiant burundais sous menace d’expulsion ,(popularité : 2 %)

Berlin annonce un gèle de 21 millions d’euro d’aide au Rwanda, DW rapporte,(popularité : 2 %)

Dossier Yannick Nihangaza : L’Australie va expulser le plus grand rouleau compresseur ,(popularité : 2 %)

Forum des femmes francophones ,(popularité : 2 %)