L’épidémie de choléra à l’ETS Kamenge




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 19 octobre 2012  à 18 : 15 : 21
a

Trois cas de choléra ont déjà été enregistrés pendant quatre jours à l’Ecole Technique de Kamenge, a-t-on appris de la part du directeur de cette école, Ir Désiré Manangirakamaro ce vendredi.

Les enseignants, les élèves et le directeur de l’école lui-même s’inquiètent d’être victimes de cette maladie des mains salles parce que l’eau propre y est une denrée rare depuis le début de l’année scolaire.

Selon le directeur de cette école, l’eau est disponible uniquement pendant une heure ou deux par jour pendant la nuit. Pour trouver l’eau les élèves doivent se réveiller vers une ou deux heures chaque jour. Ir Désiré Manangirakamaro indique que l’hygiène dans cette institution n’est pas à envier suite effectivement au manque d’eau.

Les latrines, le réfectoire, les dortoirs et autres locaux ne sont pas bien entretenus comme le reconnaît le directeur de et établissement. Selon lui, cette situation pourrait servir d’atout pour le choléra qui y enregistre déjà trois cas. Il demande à la REGIDESO de mettre à la disposition de cette école de l’eau en quantité suffisante pour sauver les élèves en particulier.

L’école enregistre 3072 élèves dont plus de 2200 internes. Ces effectifs pléthoriques pourraient peser lourds sur la gestion de cette maladie des mains salles si les mesures de prévention efficaces ne seraient pas prises à temps selon le directeur de cet établissement technique.

Il demande à la REDGIDESO en particulier de chercher de l’eau en quantité suffisante pour cette école. Dans l’entre temps, la police de protection civile essaie de disponibiliser de l’eau bien que la quantité reste loin de répondre aux multiples besoins de l’école.

La maladie de choléra n’est pas posé seulement à l’ETS. Elle fait parler d’elle dans les quartier de Kamange , Nyakabiga et Kanyosha en mairie de Bujumbura, ainsi que dans la province de Makamba en commune de Nyanza lac .




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

524 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 38 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 6 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 6 %)

La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président ,(popularité : 6 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 6 %)

L’instauration d’une taxe intermediaire de 10% décriée par les groupes sociaux,(popularité : 6 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 5 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 5 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 4 %)

Eusébie : Même l’orphelinat est fermé,(popularité : 4 %)