Le frodebu demande au président Nkurunziza de sortir de son silence




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 19 octobre 2012  à 18 : 01 : 08
a

« Le Burundi assiste à un nouveau phénomène de purification politique inspiré de la purification ethnique qui a endeuillé notre pays. Ce phénomène vise à anéantir l’opposition pour forcer le Burundi à retourner au système monopartite », c’est le contenu d’un communiqué de presse rendu public ce vendredi par le parti Sahwanya Frodebu.

Le Frodebu à l’instar des autres partis politiques de l’opposition s’indigne contre les 17 cas d’exécutions extrajudiciaires qui ont été trouvées juste à quelques mètres des eaux du lac et d’autres flottants dans le lac Tanganyika.

Dans ce communiqué en effet, le parti de Ndadaye Melchior est tellement sévère envers le pouvoir de Bujumbura.

Pour le Frodebu, d’honnêtes citoyens sont arrachés de leurs foyers pour des soi-disant enquêtes par des services de police et de renseignement et,de façon miraculeuse, sont retrouvés cadavres selon ce communiqué.

Face à cette situation , Frédéric Bamvuginyumvira, vice président du parti de Ndadaye Melchior, condamne le silence de l’autorité Burundaise dont la mission première est de garantir la sécurité des citoyens burundais, conformément à la constitution, indépendamment de leur appartenance politique.

Il rappelle que vouloir forcer le Burundi au monopartisme signifie ramer à contre courant au moment de la mondialisation du phénomène politique qui se moque des frontières.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

393 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 3 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)