Sécurité régionale : L’EAC renforce les Systèmes de première alerte




Par: Agence est-africaine de Presse , mercredi 31 octobre 2012  à 08 : 36 : 00
a

Article produit par Isaac Mwangi, Agence est-africaine de Presse

Arusha, 30 octobre 2012 (EANA) – Dans ses efforts d’améliorer les mécanismes régionaux en matière de paix et sécurité, la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) est en train de renforcer son unité de systèmes de première alerte et ses capacités d’enquêtes.

Le Secrétaire général adjoint de la Communauté chargé de la Fédération politique, Dr Julius Tangus Rotich a dit que cela est dû à la nécessité d’ une grande attention de suivi en la matière et des progrès accomplis sur la voie de la démocratie, la bonne gouvernance, l’état de droit et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Il l’a déclaré dernièrement à Arusha (Tanzanie) lors de l’ouverture de la réunion technique trimestrielle entre l’Union Africaine et les Communautés économiques régionales. La conférence discutait de la mise en opération des systèmes de première alerte de l’Afrique.

« Votre réunion se tient au moment où la région de la CAE est confrontée à la recrudescence des défis en matière de paix et sécurité. Le terrorisme, le trafic d’humains et de la drogue, les violences interethniques et intercommunautaires, les tensions entre religions, la piraterie et le blanchiment d’argent sont autant de crimes dont le regain atteint actuellement des niveaux alarmants dans notre région. Les conséquences du changement climatique avec son effet négatif sur la sécurité alimentaire et la pénurie en ressources ont leur part dans ce triste tableau. Votre travail consenti avec d’autres intervenants pourra freiner l’impact négatif de ces maux » a dit Rotich aux participants.

Il a expliqué que ces défis étaient autant plus aigus à trancher que s’accélère la consolidation de l’Union Douanière en vue d’arriver à un seul territoire douanier, et la mise en application du Protocole sur le Marché commun pour assurer le libre mouvement des personnes, de la main d’œuvre, des services, des biens et des capitaux, ainsi que la protection de l’investissement transfrontalier.

Il a toutefois dit que les défis en matière de sécurité n’étaient pas réservés à la seule région de l’Afrique de l’Est. « Le continent (africain) a connu au cours des deux années écoulées, certains des plus mauvais défis en matière de sécurité, les plus en vue étant ceux qu’on appelé le « Printemps Arabe » a dit Rotich, ajoutant que « les ramifications et les retombées de ces crises, combinées avec les effets de la crise économique internationale, aggravent les préoccupations en matière de paix et sécurité sur le continent ».

C’est cette situation qui a nécessité l’harmonisation et la coordination comme indiqué dans le protocole d’accord de coopération en matière de paix et sécurité entre l’Union Africaine, les Communautés économiques régionales, la Coordination des Mécanismes des Brigades régionales de secours de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique du Nord.

Aussi des réunions se tiennent-elles régulièrement pour évaluer les progrès réalisés dans la mise en opération des systèmes de première alerte et de partager des informations et des expériences, et des meilleures pratiques. Ces réunions offrent également une tribune de développer des stratégies coordonnées, pour embarquer ensemble et renforcer des capacités mutuelles et ainsi promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité sur le continent.

L’objectif général de ces efforts et d’ aider à devancer et prévenir des conflits dans et entre les pays de l’Union Africaine.

C’est la deuxième fois que la CAE abrite une telle réunion après celle qui s’était tenue en avril 2009.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

295 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi



a

Une délégation de l’EALA en visite au Burundi



a

EAC : les parlementaires burundais dénoncent la violation de la loi par l’EALA



a

EAC : ancien Procureur général du Rwanda, Martin Ngoga élu Président de l’EALA



a

EAC : Des cyclistes au service de l’unité et de la paix



a

Burundi /EAC : 6eme conférence sur la recherche scientifique en santé dans l’EAC



a

’’Le rapport de Benomar n’engage pas l’EAC", dit Libérât Mpfumukeko



a

Intégration au sein de l’EAC moins palpable pour les Burundais



a

L’EALA refuse la requête du parlement burundais



a

Les rwandais empêchés de traverser kanyaru haut





Les plus populaires
Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi,(popularité : 8 %)

Les présidents des parlements francophones, section Afrique dynamisent leur organisation ,(popularité : 2 %)

Kampala : Un burundais à la barbe étrange se fait arrêté en pleine messe ,(popularité : 2 %)

Accord de financement de la société civile par Trade Mark East Africa de plus 125 milles $USD ,(popularité : 2 %)

EAC : Un pied dedans, un pied dehors ,(popularité : 2 %)

TMEA : Sept millions et demi pour promouvoir le commerce régional,(popularité : 2 %)

EAC : POUR UN CENTRE MÉDICO-LÉGAL RÉGIONAL EN UGANDA,(popularité : 2 %)

EAC : les parlementaires burundais dénoncent la violation de la loi par l’EALA,(popularité : 2 %)

Une ministre rwandaise meurt à 48 ans,(popularité : 2 %)

CAE-Bilan 2012 : Première dame Présidente de l’Assemblée législative et Nouveau siège,(popularité : 2 %)