Colère vive contre la CNTB




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 5 novembre 2012  à 16 : 46 : 04
a

Plus de 360 familles de la commune de Gihanga en province Bubanza s’insurgent contre la Commission Nationale Terre et autres Biens qui vient de prendre la décision d’octroyer une superficie de 67 ha à un rapatriés du nom de Jean Bosco Ntaziwe.

Ces familles ne savent plus à quels saint se vouer actuellement suite à ces terres qui leurs ont été ravies et dénoncent en même temps les imperfections qui ont émaillées la décision de la CNTB.

Ces personnes disent pour la plupart qu’elles exploitent ces terres depuis plus de 40 ans et indiquent en même temps que le nommé Ntaziwe Jean Bosco n’avait que 8 ha avant de prendre le chemin de l’exil.

Sur les 363 familles qui exploitent ces terres depuis cette quarantaine d’années, la CNTB ne reconnait que 57 d’entre elles selon ces résidents.

Le dossier a trainé depuis longtemps en justice ces familles avaient indiqué que l’administrateur communal n’était pas mieux outillé pour représenter la commune devant le ministère public dans ce dossier en raison de sa jeunesse.

Aujourd’hui la CNTB se prononce sur celle-ci en défaveur de ces plus de 360 familles, mais ces celles-ci persistent et signent en indiquant qu’ils vont continuer à exploiter ces terres malgré la réticence des autorités administratives et policières.

Dans l’entre le même problème a lieu aussi en province Bururi précisément dans la commune de Rumonge où une famille omanaise résidant au Burundi après avoir acheté des maisons, a été sommés de les quitter sur décision de la CNTB.

Le porte parole de la CNTB a indiqué ce samedi que les décisions de la commission sont le résultat d’une concertation de tous les membres de celle-ci en collaboration avec les autorités.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

486 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 27 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 7 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 3 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 3 %)

PSG : Les agents crient à l’injustice,(popularité : 2 %)

La thérapie de l’eau thermale, des habitants de Mugara témoignent,(popularité : 2 %)

Les universités publiques ont fermé les portes,(popularité : 2 %)

Muyinga. Les enfants vulnérables reçoivent une aide en kit scolaire,(popularité : 2 %)

Rutana a enterré plus de 30 victimes du VIH Sida depuis juin 2011 ,(popularité : 2 %)