La révision des textes de loi régissant la CNTB d’ici peu




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 10 novembre 2012  à 14 : 16 : 17
a

Le porte parole du président de la république du Burundi, Léonidas Hatungimana annonce que les textes de loi qui régissent la Commission Nationale des Terres et autres Biens seront revues dans un proche avenir pour corriger certaines imperfections au cours d’une interview exclusive à la rédio Isanganiro de ce vendredi.

Cette réaction du porte parole du président de la république a lieu où dans la plupart des provinces du pays la CNTB est la cible des critiques acerbes notamment à Makamba, Bururi , Bubanza et autres . Elle est accusée notamment de revoir les décisions qui avaient été prises lorsque la présidence de la CNTB était assurée par Feu Abbé Kana Aster.

Le porte parole du président Nkurunziza indique que les Burundais devraient savoir que les décisions qui sont prises par la CNTB sont le résultat d’un consensus entre toutes les personnes membres de la commission et non la seule émanation de Monseigneur Sérapion Bambonanire. Ce dernier n’a pas reçu la mission de revoir les décisions qui avaient été prises par la commission dont Feu Abbé Aster Kana était à la tête mais plutôt de continuer le chantier qu’il avait commencé.

Pour lui, il y a des cas qui ne peuvent pas passer inaperçus même s’ils auraient été analysés par les anciennes commissions. Pour illustration, le porte parole de Nkurunziza indique que plus de 300 rapatriés qui avaient partagé leurs terres résidents ont récemment écrit à la Commission Nationale des Terre et autres Biens en montrant qu’après avoir fait des enquêtes ils ont constaté que les terres qu’ils avaient partagé avec des résidents alors avaient d’autres autres terres ailleurs.

Selon Léonidas Hatungimana , la commission a pour obligation de rétablir ces personnes dans leurs droits bien qu’elles aient été écouté par l’ancienne commission pour question d’équité. ‘’C’est pourquoi le président a demandé aux dirigeants de la CNTB de lui donner l’état des lieux des activités aujourd’hui à l’actif au niveau de la CNTB’’, signale Léonidas Hatungimana.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

531 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 13 %)

Le Burundi se dote d’un premier centre de traitement d’Ebola,(popularité : 4 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 4 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 3 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 3 %)

Désiré Niyondiko n’est plus,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)