Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Biens immeubles de 1972 : La CNTB a du pain sur la planche




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 12 novembre 2012  à 08 : 31 : 57
a

Le porte parole de la Commission Nationale de Terre et autres Biens, Dieudonné Mbonimpa, a animé une conférence de presse ce dimanche au cours de laquelle il a signalé qu’il existe une liste des personnes qui ont été spoliés de leurs biens en 1972 sous prétexte qu’ils étaient « abamenja » c’est-à-dire des « criminels » en français.

Au cours de cette conférence, le porte parole de la CNTB a dit que cette institution a à sa disposition le procès du 6 mai 1972 du conseil de guerre du temps Micombero. Ce procès stipulait que les biens immeubles des « criminels » devaient revenir à l’Etat. Ces « criminels » devaient être fait passés par les armes par la suite selon le contenu de ce procès.

Le pays devrait verser de l’argent aux victimes grâce notamment à ces biens immeubles qu’il avait saisis de la part de ces « criminels » estime Dieudonné Mbonimpa. De la part de Dieudonné Mbonimpa, la plupart de ces personnes ont été exécutées effectivement. Il indique que les biens immeubles qui ont été saisis par le pouvoir de Bujumbura de l’époque se trouvent surtout en province de Makamba, Bururi, Gitega, Bujumbura et ailleurs.

Il signale que pour le moment la Commission Nationale de Terre et autres Biens reçoit les plaintes de tous ces sinistrés de mai 1972 et d’autres. Après avoir reçu ces plaintes, les membres de la Commission Nationale de Terre et autres Biens vont faire des enquêtes. Après avoir fait le tour des questions autour de ces des biens immeubles, la Commission Nationale de Terre et autres Biens prendra des décisions qui s’imposent et n’hésitera pas à rétablir le sinistré dans ces droits, a martelé Dieudonné Mbonimpa.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

399 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Ex-Etat : pas de défis majeurs sauf quelques absences et retards ,(popularité : 17 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 14 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 14 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 14 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 13 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 13 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 13 %)

Un monument qui n’est pas le bienvenu au Burundi !,(popularité : 13 %)

L’hôpital public de Rumonge face à de nombreux problèmes,(popularité : 12 %)

Deux corps enterrés et non décomposes après plus de trois mois,(popularité : 12 %)