Le chef du M23 frappé par des sanctions américaines




Par: Désiré Nimubona , mercredi 14 novembre 2012  à 13 : 03 : 22
a

Les Etats Unis ont demandé des sanctions contre le leader du M23, Sultan Makenga, pour son rôle dans des atrocités commises à l’est de la RD Congo, rapporte l’agence AFP ce mercredi matin.

Selon cette agence, Makenga a été cité avoir entrainé des enfants dans le conflit armé et dans le commerce illicite des armes.

« Makenga est responsable des atrocités à grande échelle contre la population de la RDC, le recrutement des enfants soldats et des campagnes de violence contre les civils » a déclaré à AFP Adam Szubin, directeur du Bureau du Trésor Américain de contrôle des actifs étrangers.

Selon cet officiel américain, l’action vise à trouver une solution aux conflits continuels à l’est de la République Démocratique du Congo.

Les sanctions concernent par exemple la saisie des biens et richesses de ce chef rebelle se trouvant aux Etats Unis d’Amérique, et l’interdiction de toute transaction entre Makenga et l’Amérique.

Makenga, 38 ans, dirige le mouvement baptisé M23 des ex-combattants qui avaient réintégré l’armée congolaise, mais avait déserté l’armée congolaise accusant le Gouvernement congolais de n’avoir pas mis en application des accords signés le 23 mars 2009, d’où leur nom M23.

Après la mutinerie, les experts des Nations Unies ont accusé successivement le Rwanda puis l’Ouganda de soutenir cette mutinerie, ce que les deux pays ont rejeté. L’Ouganda avait même menacé de retirer ses troupes des missions de paix surtout en Somalie, si l’ONU ne rectifiait pas le langage.

Le Rwanda, lui avait plaidé non coupable et ces accusations ne l’ont pas empêché de briguer le siège au conseil de sécurité avec succès, il y a un mois.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

4518 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?



a

« Zimbabwe de Mugabe : De la libération à la misère ».



a

Le 25 mai, pour la mémoire des grands leaders africains



a

« Le terrorisme ne pourra pas plier l’Egypte, il le renforce », dit Amb. A.B Arafa Radwan



a

USA : Donald Trump, élu 45ème Président des USA



a

Les journalistes somaliens lancent leur syndicat après des années sous le joug des insurges



a

Les insurgés somaliens ne contrôlent que moins de 20% du territoire du pays



a

L’avenir de l’Afrique est aux mains des Africains, dit Desalegn



a

Football : le Suisse Gianni Infantino élu président de la Fifa



a

Foot mercato : L’actualité des transferts





Les plus populaires
Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?,(popularité : 2 %)

Berlin annonce un gèle de 21 millions d’euro d’aide au Rwanda, DW rapporte,(popularité : 1 %)

Bosco Ntaganda est accusé de 13 chefs de crimes de guerre et de 5 chefs de crimes contre l’humanité,(popularité : 1 %)

Simba Bukuru, le nouveau roi des Bafulero,(popularité : 1 %)

Al Shebab « bat de l’aile ,(popularité : 1 %)

Etats Unis : Un étudiant burundais sous menace d’expulsion ,(popularité : 1 %)

Dossier Yannick Nihangaza : L’Australie va expulser le plus grand rouleau compresseur ,(popularité : 1 %)

Forum des femmes francophones ,(popularité : 1 %)

Il sera présent au 14ème sommet de la francophonie en octobre à Kinshasa,(popularité : 1 %)

USA : Une initiative panafricaniste envisage 230 millions de dollars en quatre ans pour l’Afrique ,(popularité : 1 %)