Lettres de noblesses envers Isanganiro




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 16 novembre 2012  à 16 : 03 : 50
a

Dans le cadre de la de la célébration du dixième anniversaire de la Radio Isanganiro Ntibantunganya Sylvestre, ancien président de la république du Burundi dit que celle-ci mérite des lettres de noblesse pour avoir œuvré en favorisant le rapprochement des cœurs des Burundais.

Cette réaction de l’ancien président de la république du Burundi s’inscrit dans une série d’interviews que la radio accordent à la plupart des Burundais pour s’imprégner de leurs regards quant à son œuvre durant cette période de dix ans.

De la part de Sylvestre Ntibantunganya , les journalistes de la radio Isanganiro ont le mérite d’avoir osé opter pour la promotion des droits de l’homme en temps de guerre en tendant le micro aux Burundais qui avaient choisi le chemin de la guerre contre le pouvoir de Bujumbura. Pour lui, c’était une chose inédite à cette époque. Cela aura permis le rapprochement des consciences.

Sylvestre Ntibantunganya a dit que grâce à l’émission Karadiridimba les Burundais de la diaspora s’intéressent à la vie du pays. Selon lui, la jeunesse Burundaise comme les autres catégories de la population Burundaise ont droit à la parole, ce qui est une étape importante dans le long chemin de la démocratie.

Il a beaucoup apprécié les émissions qui ont lieu samedi et dimanche notamment celles qui accordent la parole aux acteurs de la vie politique du pays pour favoriser le débat contradictoire.

Cependant, Sylvestre Ntibantunganya indique que la Radio devrait corriger certaines imperfections notamment dans le choix des personnes à interviewer. Selon lui, les journalistes Burundais en général devraient faire preuve de neutralité politique pour ne pas être taxés de rouler pour la société civile ou pour un parti politique quelconque.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

439 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI



a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi





Les plus populaires
Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI,(popularité : 33 %)

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions ,(popularité : 9 %)

Frédéric Bamvuginyumvira est désormais provisoirement libre ,(popularité : 7 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 7 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 7 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 7 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 7 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 7 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 7 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 7 %)