Isanganiro œuvre pour la promotion du dialogue




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 15 novembre 2012  à 09 : 35 : 46
a

« Imaginez que les médias à l’instar d’Isanganiro n’avaient pas été là il y a 20ans qu’aurait été le Burundi ? » C’est la question que pose le professeur Paul Ngarambe au cours d’une conférence publique sur la célébration des dix ans que vient durer ladite radio.

Pour le professeur Paul Ngarambe la devise de la Radio Isanganiro "Le dialogue vaut mieux que la force" reste toujours d’actualité dans la région des grands lacs qui fait objet de multiples difficultés. L’ancien président de la Commission nationale électorale indépendante de 2005 au Burundi, estime que la radio Isanganiro a énormément contribué dans le cadre de la réconciliation du peuple Burundi.

Ngarambe souligne qu’il est des fois où certains pays manquent de leaders capables de faire face aux défis de la sous région. Ainsi, le rôle des médias devient plus essentiel pour informer les habitants. C’est ce que d’ailleurs la radio Isanganiro a fait, bien que les défis restent toujours énormes.

L’homme qui dit avoir sillonné les pays émergeant comme l’Inde, la Chine et le Japon estime que l’un des problèmes pour les pays de la sous région reste l’absence d’éducation pour les populations de cette sous région.

Les guerres ont des soubassements à la fois endogènes et exogènes et la seule façon de les pallier est l’éducation.

Ngarambe se réjouit alors que la radio dans cette région est une véritable école.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

340 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 13 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 9 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 7 %)

Comparution en audience publique des présumés putschistes,(popularité : 6 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 5 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 5 %)

Fidèle Nsengumukiza arrêté à la RPA ,(popularité : 5 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 5 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 5 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 4 %)