Les patrons des commissions électorales de la CAE espèrent un scrutin pacifique au Kenya




Par: Agence est-africaine de Presse , samedi 17 novembre 2012  à 10 : 19 : 26
a

Article produit par Mark Mugisha/Agence est-africaine de Presse

Arusha, 17 novembre 2012 (EANA)-Les patrons des commissions électorales de la Communauté de l’Afrique de l’Est(CAE) ont conseillé à la Commission électorale indépendante du Kenya de faire respecter les principes de démocratie pour un scrutin crédible le 4mars 2013.

Ils sont réunis à Nairobi au Kenya pour examiner l’avant-projet des principes de la Communauté pour l’observation et l’évaluation des élections dans les pays membres. S’il est adopté par le Conseil de la Communauté la semaine prochaine, le Kenya sera le premier bénéficiaire de ce document.

« Les défis sont énormes, mais nous sommes confidents que les élections au Kenya vont être un grand succès dans l’histoire » ont estimé différents délégués.

Ils ont aussi insisté pour un scrutin pacifique au Kenya, disant que la bonne conduite des élections générales au Kenya aura des implications dans la région.

Le chef de la délégation burundaise l’ambassadeur Pierre Claver a toutefois appelé les partis politiques à faire montre de tolérance pendant le processus électoral et la proclamation des résultats.

« La démocratie est victime des leaders des partis politiques qui ne savent pas apprécier et accepter la compétition » a-t-il dit aux délégués qui comptaient parmi eux des registraires des partis politiques, des juristes, des activistes, des experts des droits de l’homme, des journalistes et des décideurs politiques des gouvernements.

Amb. Claver, qui est le Président de la Commission électorale burundaise a ajouté que les observateurs locaux et internationaux jouent un grand rôle pendant les élections parce qu’ils sont sur le terrain et créent un état de confiance entre les leaders des partis politiques, l’électorat et la société civile.

Le Rwandais Charles Munyaneza a souligné le besoin de déployer des observateurs des élections sur un longue période pour permettre une profonde analyse du processus. Il a aussi encouragé les pays membres de la Communauté à financer eux-mêmes les élections générales et ainsi en être maîtres.

Le Secrétaire général adjoint de la CAE chargé de la fédération politique Dr Julius Rotich a appelé le Kenya à prendre les mesures nécessaires pour éviter les écueils de 2007 qui ont conduit à la violence postélectorale qui a paralysé les activités dans le pays et le commerce dans le bloc des cinq.

« Vous ne pouvez rien faire si vous n’avez pas des élections propres. Si vous regardez en arrière sur ce qui s’est passé en 2007-2008, nous étions paralysés, et nous aimerions éviter à tout pris qu’une pareille situation se répète dans un quelconque pays membre de la Communauté …. Si un quelconque pays de la Communauté connait des troubles, c’est la Communauté entière qui est perturbée » a-t-il dit, ajoutant que la CAE soutient qu’il y ait des élections régulières et pacifiques au Kenya.

Le haut fonctionnaire de la CAE a dit aux délégués que l’élaboration de l’avant-projet des principes d’observation des élections est une avancée positive vers un instrument régional commun pour évaluer la légitimité et la crédibilité des élections.

« Une fois le projet examiné et adopté, il servira comme un outil ou un guide des élections dans les pays membres de la CAE ».

La présidente de la réunion, qui est aussi la vice-présidente de la Commission électorale du Kenya, Mme Lilian Mahiri-Zaja a dit qu’il valait la peine d’apprendre des expériences des autres pays membres de la Communauté sur les élections.

Elle a dit que le Kenya fonctionnait sous la nouvelle constitution et que le défi pour l’année prochaine est une épreuve sérieuse sur l’état de démocratie dans le pays. « Le scrutin de mars sera une mise à l’épreuve de comment cette constitution est en train d’être appliquée » a-elle-dit




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

409 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi



a

Une délégation de l’EALA en visite au Burundi



a

EAC : les parlementaires burundais dénoncent la violation de la loi par l’EALA



a

EAC : ancien Procureur général du Rwanda, Martin Ngoga élu Président de l’EALA



a

EAC : Des cyclistes au service de l’unité et de la paix



a

Burundi /EAC : 6eme conférence sur la recherche scientifique en santé dans l’EAC



a

’’Le rapport de Benomar n’engage pas l’EAC", dit Libérât Mpfumukeko



a

Intégration au sein de l’EAC moins palpable pour les Burundais



a

L’EALA refuse la requête du parlement burundais



a

Les rwandais empêchés de traverser kanyaru haut





Les plus populaires
Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi,(popularité : 7 %)

Les présidents des parlements francophones, section Afrique dynamisent leur organisation ,(popularité : 2 %)

Kampala : Un burundais à la barbe étrange se fait arrêté en pleine messe ,(popularité : 2 %)

Accord de financement de la société civile par Trade Mark East Africa de plus 125 milles $USD ,(popularité : 2 %)

EAC : Un pied dedans, un pied dehors ,(popularité : 2 %)

TMEA : Sept millions et demi pour promouvoir le commerce régional,(popularité : 2 %)

EAC : POUR UN CENTRE MÉDICO-LÉGAL RÉGIONAL EN UGANDA,(popularité : 2 %)

EAC : les parlementaires burundais dénoncent la violation de la loi par l’EALA,(popularité : 2 %)

Une ministre rwandaise meurt à 48 ans,(popularité : 2 %)

CAE-Bilan 2012 : Première dame Présidente de l’Assemblée législative et Nouveau siège,(popularité : 2 %)